Les commerçants du boulevard Industriel devront choisir

La Ville de Sherbrooke rencontrera les 17 commerçants du boulevard Industriel... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Ville de Sherbrooke rencontrera les 17 commerçants du boulevard Industriel touchés par les travaux d'aménagement prévus pour la construction du carrefour giratoire lié au prolongement du boulevard de Portland. Une réunion pour présenter les deux options de partage des coûts sera ajoutée à l'horaire le 28 ou le 29 mai.

Le représentant des commerçants et propriétaire des Serres et pépinière Saint-Élie, Jean Grégoire, s'est présenté au conseil municipal mardi pour demander l'heure juste. « Quand y aura-t-il un dialogue avec les 17 personnes impliquées? » a-t-il lancé simplement.

Rappelons que les commerçants avaient dénoncé qu'une partie de la facture des travaux, totalisant 625 000 $, leur soit refilée en plus de dénoncer le manque de communication de la Ville. Le maire Bernard Sévigny avait tenu un point de presse le 23 avril pour annoncer que les paramètres du dossier seraient revus pour tenter de diminuer les coûts, donc la facture envoyée aux commerçants.

« Je me suis engagé à ce que nos services formulent au moins deux propositions pour que vous puissiez apprécier l'une et l'autre et leurs impacts financiers. Le travail était un peu plus complexe qu'on l'avait imaginé. Nous avons révisé le modèle. Il y a des changements sur le mode de répartition des coûts qui devront être soumis au conseil municipal pour modifier le règlement concerné. Nous avons présenté les paramètres aux membres du conseil municipal en atelier de travail et nous avons deux modèles sur la table. Ils seront raffinés au cours de la semaine », a expliqué M. Sévigny.

«Je parle de deux propositions et c'est ce à quoi je me suis engagé»


Lors de la rencontre de la semaine prochaine, les commerçants pourront prendre connaissance de ces deux modèles et de ce qu'ils impliquent pour chacun des propriétaires. Il semble que des dossiers personnalisés leur seront présentés. Ils seront ensuite appelés à se prononcer. Le maire sera présent et expliquera lui-même chacun des scénarios. « Nous vous donnerons le temps nécessaire pour que vous puissiez vous concerter, réfléchir et décider. Toute l'information sera sur la table. »

Bernard Sévigny ajoute que le modèle développé sera applicable pour l'ensemble de la ville de Sherbrooke dans l'avenir. Il n'a pas voulu mentionner si un des scénarios retenus permettait de réaliser les travaux à coût nul pour les commerçants. « Je ne veux pas commenter à ce moment-ci les deux options. Ce sera public quand nous rencontrerons les commerçants. L'objectif est d'avoir une option à coûts moindres. »

Les scénarios proposés seront-ils tous les deux différents de la proposition initiale qui a fait réagir les propriétaires du boulevard Industriel? Le maire s'est fait avare de commentaires sur la question. « Je parle de deux propositions et c'est ce à quoi je me suis engagé. Nous avons changé des paramètres en partant, donc ce sont de nouvelles propositions en partant. Vous pouvez imaginer qu'elles peuvent être différentes de l'originale qui a été proposée. »

M. Grégoire a indiqué qu'il se présenterait à la rencontre avec un esprit ouvert.

Enfin, Bernard Sévigny indique que les conseillers des districts concernés sont tenus au courant de l'évolution du dossier et qu'ils en savent autant que lui. Ils seront d'ailleurs invités à la rencontre avec les commerçants prévue la semaine prochaine.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer