Pour ses 10 ans, Jeunes pousses devient Croquarium

Dans l'ordre habituel, Martine David, directrice, Marine Pouyfaucon... (La Tribune, Emanuelle Boutin-Gilbert)

Agrandir

Dans l'ordre habituel, Martine David, directrice, Marine Pouyfaucon et Geneviève La Roche, toutes deux coordonnatrices de programme, au lancement du nouveau nom de l'organisme devenu Croquarium.

La Tribune, Emanuelle Boutin-Gilbert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) À l'occasion de ses 10 ans, l'organisme Jeunes pousses change de nom et devient Croquarium.

Depuis sa création en 2005, l'organisme, autrefois connu sous le nom de Jeunes pousses, veille à l'éducation alimentaire surtout des enfants. C'est ainsi qu'il est devenu une référence en la matière partout au Québec.

D'ailleurs, l'expertise se transmet de région en région et traverse les frontières grâce à plus de 1200 intervenants dans 650 établissements de 15 régions québécoises. Pas moins de 35 000 enfants sont ainsi rejoints chaque année et sensibilisés aux bonnes habitudes alimentaires.

« Manger, ce n'est pas juste une affaire de goût en bouche, mais aussi une expérience complète », indique la fondatrice et directrice de Croquarium, Martine David.

Pourquoi Croquarium?

Au départ, les activités organisées auprès d'enfants se concentraient dans la sphère du jardinage. Le nom de Jeunes pousses était donc tout désigné. Aujourd'hui, l'organisme a développé une expertise dans l'éducation sensorielle au goût qui s'adresse à l'enfant comme au milieu communautaire en passant par la famille et les écoles. Le nouveau nom se veut ainsi plus rassembleur et davantage représentatif des services qui sont désormais offerts.

C'est ainsi qu'à travers une multitude d'activités variées, Croquarium offre la possibilité aux enfants de se découvrir comme mangeur et de développer un vocabulaire pour exprimer ce qu'ils ressentent quand ils mangent, explique Marine Pouyfaucon, coordonnatrice du programme Aventuriers du goût.

L'organisme veut que les enfants et leurs familles réalisent que s'alimenter c'est aussi avoir du plaisir à travers une découverte gustative diversifiée. « Il n'y a pas de jugement chez Croquarium, seulement le plaisir de manger et même l'enchantement, parce que ce n'est pas qu'une émotion qui s'installe quand on mange, mais aussi un état d'esprit», dit Mélanie Mercier B., coordonnatrice aux communications.

Pour plus d'information sur Croquarium, il est possible de se rendre sur leur tout nouveau site internet : www.croquarium.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer