Boulevard Industriel : les commerçants auront deux options

La Ville de Sherbrooke présentera deux options aux commerçants du boulevard... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) La Ville de Sherbrooke présentera deux options aux commerçants du boulevard Industriel afin de réduire la facture qu'ils devront assumer en raison des travaux de prolongement du boulevard de Portland et d'aménagement d'un carrefour giratoire à l'intersection des deux boulevards.

«Avant de présenter ces options aux commerçants, on va exposer aux élus quels sont les enjeux liés à celles-ci. Ensuite nous convoquerons les commerçants pour leur présenter. Ils auront un choix à faire», explique M. Sévigny sans préciser de date.

Le sujet ne serait toutefois pas à l'ordre du jour de la séance du conseil prévue mardi prochain.

Rappelons que lesdits commerçants n'avaient pas été prévenus qu'ils partageraient les coûts d'urbanisation des approches du nouveau carrefour giratoire. Les propriétaires en question devaient se partager une facture de 625 000 $, ce qui avait soulevé leur mécontentement. Le 23 avril, le maire avait demandé au directeur général de réviser le projet des deux approches, d'effectuer des analyses plus approfondies et de présenter différentes options.

Améliorer la communication

Plus tôt cette semaine, la conseillère Annie Godbout a demandé publiquement à ses collègues du conseil municipal qu'un système de communication plus efficace soit mis en place pour informer les élus à l'intérieur de l'appareil municipal. Mme Godbout ciblait principalement le projet du prolongement du boulevard de Portland et la construction du boulevard René-Lévesque, des sujets pour lesquels elle se sent mise à l'écart.

Elle a rappelé qu'elle avait déposé cette demande lors d'un comité plénier le 20 avril. «Je n'ai pas eu d'écho. Je profite de cette tribune pour demander de réviser le processus de communication interne à l'égard du projet du boulevard René-Lévesque pour me permettre de jouer pleinement mon rôle de conseillère municipale. Je recommande fortement de mettre en place un système de collaboration en ligne qui permettrait de suivre adéquatement ce projet. Puisque plusieurs services sont impliqués et que j'ai un souci d'efficacité et d'efficience, puisque le service des technologies de l'information utilise déjà ce type de plateforme, j'estime que ce projet est tout à fait réaliste et réalisable.»

De façon plus concrète, Annie Godbout explique qu'il s'agit d'une plateforme du même type que les courriels, «mais tout est concentré dans un même endroit. On peut les consulter, voir l'échéancier... C'est une façon moderne de gestion de projet. Ce serait innovant et efficace. Il n'est pas nécessaire d'intervenir, mais ça nous permet de suivre. On critique, mais on essaie d'amener des idées en même temps.»

Mme Godbout avait exprimé sa frustration d'avoir été tenue l'écart dans le dossier des travaux d'amélioration au boulevard Industriel. Si les commerçants se refusent à partager la facture des travaux, la conseillère s'estimait «tassée» parce qu'elle n'avait pas été prévenue que le projet serait revu. «Malheureusement, ça ne semble pas être dans les façons de faire de nous impliquer.»

- Avec Chloé Cotnoir

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer