Deauville: le contenu des wagons sera documenté

Le directeur général adjoint à l'optimisation et à... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Le directeur général adjoint à l'optimisation et à la sécurité publique Gaétan Drouin précise qu'il ne procède pas à l'inventaire de tous les wagons en gare de triage à Sherbrooke, comme il le fait pour la voie dans le secteur de Deauville, parce qu'il connaît déjà les risques potentiels pour ces lieux spécifiques.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Même s'il croit en la bonne foi de la Central, Maine and Quebec (CMQ) Railway pour apaiser les citoyens du secteur de Deauville, le directeur général adjoint à l'optimisation et à la sécurité publique Gaétan Drouin se montre préoccupé par la situation. Il travaille d'ailleurs à documenter le contenu des wagons laissés sur les rails pour aider les services d'urgence à préparer un plan d'action en cas d'accident.

Gaétan Drouin... (Archives La Tribune, René Marquis) - image 1.0

Agrandir

Gaétan Drouin

Archives La Tribune, René Marquis

«C'est clair qu'en tant que responsable de la sécurité publique, ce sont des situations préoccupantes lorsqu'on parle de matières dangereuses, de transport lourd. Il est vrai qu'il y a une augmentation du transport ferroviaire au Québec. Ce qui est préoccupant à Deauville, c'est que ce secteur n'est pas conçu pour recevoir des wagons-citernes en tout temps. Transports Canada nous dit que selon la réglementation, c'est autorisé. Mais je comprends très bien la population quand elle nous dit qu'à l'origine, ce n'est pas à ça que ça servait.»

M. Drouin note que l'éclairage n'est pas adéquat pour les activités de la compagnie, qui y procède à des échanges de wagons. «Avec des wagons qui restent sur les rails, ça demeure la situation où il y a le moins d'accidents. Quand les wagons ne sont pas en mouvement, il n'y a pas vraiment de risques liés à un accident.»

«Nous faisons une vérification visuelle en prenant l'information sur les placards des citernes.»


Liste des produits

La CMQ Railway ne s'est néanmoins pas encore pliée à la réglementation qui lui demande de fournir à Transports Canada, donc aux municipalités, la liste des produits qu'elle transporte. «Ça fait deux fois qu'on leur en parle, mais il faut savoir que c'est une nouvelle réglementation qui est très ambiguë. Elle ne me dit pas ce qu'il y a aujourd'hui sur les rails. Elle me dit ce qu'on transporte en général.»

Gaétan Drouin s'est donc rendu deux fois à Deauville pour procéder à un inventaire, exercice qui se poursuit avec le Service de protection contre les incendies. «Nous faisons une vérification visuelle en prenant l'information sur les placards des citernes. Ça peut nous aider à nous préparer en cas d'urgence. Mais je ne peux pas savoir en ce moment si le wagon est plein, vide, ou s'il contient une matière résiduelle. Je le saurai en consultant la fiche signalétique du produit ou sur le manifeste de transport s'il arrive un accident. Ce n'est pas alarmant parce que les wagons ne sont pas en mouvement. Et quand ils sont en mouvement, la vitesse maximale est de 35 milles à l'heure. La compagnie s'engage à circuler à 25 milles à l'heure.»

Les informations transmises par la CMQ Railway laissent croire que les wagons laissés à Deauville sont généralement vides.

«Dans la réglementation, nous n'avons pas tellement de pouvoir. Le pouvoir est plus dans la discussion, dans l'échange avec la compagnie pour en arriver à une entente raisonnable pour tous.» M. Drouin croit qu'une solution est envisageable. Une nouvelle rencontre entre les citoyens et un représentant de la compagnie devrait avoir lieu avant la fin mai. Des efforts ont déjà été déployés sur le terrain.

«Avant la rencontre du 17 avril, j'avais compté jusqu'à 39 wagons en attente. Au moment de la rencontre, le nombre avait été réduit à 20», se réjouit M. Drouin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer