Elle réussit ses études après une paralysie complète

Yuri Ximena Cardona Orjuela, étudiante en Techniques de laboratoire... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Yuri Ximena Cardona Orjuela, étudiante en Techniques de laboratoire : biotechnologies, et Ian Denault, étudiant en Techniques d'éducation spécialisée, comptent parmi les récipiendaires de prix lors de la Soirée du mérite du Cégep de Sherbrooke. Ils sont accompagnés de Me Myriam Paré, présidente d'honneur de la soirée.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) Plusieurs histoires inspirantes ont été à l'honneur lors la Soirée du mérite étudiant du Cégep de Sherbrooke mercredi. Celle d'une étudiante en Techniques de laboratoire : biotechnologies, Yuri Ximena Cardona Orjuela, en a ému plus d'un.

L'ambiance était à la fête à la salle Alfred-DesRochers. Le Cégep de Sherbrooke profitait de cette soirée pour souligner les efforts de ses étudiants et leurs initiatives en remettant 73 prix et bourses, totalisant un montant de plus de 40 000 $.

Parmi ces récompenses, le prix de la persévérance aux études de 350 $ a été remis à Yuri Ximena. Son histoire est particulièrement touchante.

Alors qu'elle était à la fin de sa cinquième session - son programme en compte six - la jeune étudiante a été victime d'une thrombose veineuse cérébrale. À l'hôpital, on lui a fait passer des radiographies, lesquelles ont révélé un caillot sanguin qui se trouvait dans la zone du cerveau qui contrôle la motricité. C'est après une semaine aux soins intensifs à Sherbrooke qu'elle a pris conscience de l'absence de motricité de son côté droit. La paralysie complète a duré pendant près de deux mois.

Elle a pu ensuite commencer le processus de réadaptation, lequel devait prendre un an. Belle surprise et grande fierté : réapprendre à écrire, à marcher, à manger et à se laver n'aura pris que six mois.

En septembre, cette jeune femme qui ne recule devant rien, était de nouveau autonome et reprenait ses cours afin de terminer son diplôme d'études collégiales et de poursuivre son rêve, celui d'étudier en microbiologie à l'Université de Sherbrooke.

Yuri Ximena a confié avoir été soutenue par ses parents, et surtout sa mère, qui a accompli un travail colossal pendant son réapprentissage. Son courage lui est aussi venu de tous ses proches qui l'ont appuyée du début à la fin. « C'était la corde par laquelle je me tenais » a-t-elle dit.

Cette histoire reflète bien le message qu'a lancé aux étudiants la présidente d'honneur, Me Myriam Paré : « Rêver et rêver grand! Ensuite, il faut mettre les bouchées doubles pour y arriver. N'oubliez pas, les efforts que vous investissez maintenant détermineront la vie professionnelle que vous aurez plus tard. »

Marathon de jeux vidéo 

Ian Denault, étudiant en Techniques d'éducation spécialisée, recevait quant à lui le prix engagement d'un montant de 350 $ et le prix réalisation étudiante remarquable de 750 $ au nom de la Console qui console. Il a joué un rôle déterminant dans le déploiement de l'événement, un marathon de jeux vidéo de 24 h dont les profits de 5000 $ ont été remis à LEUCAN.

Ian Denault a aussi remis sur pied l'Association étudiante de son programme et a organisé des formations pour les étudiants. Sa principale motivation étant d'aider les gens, il essaie de s'impliquer partout où il peut puis d'avoir un impact positif sur son entourage et sa communauté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer