Le principal de Bishop's renonce à sa double prime

Michael Goldbloom... (Archives La Tribune)

Agrandir

Michael Goldbloom

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La pression a eu raison de la double prime de départ de 620 000 $ du principal de l'Université Bishop's Michael Goldbloom.

Ce dernier a informé le président du Conseil des gouverneurs de l'institution anglophone qu'il renonçait à l'une des deux années de congé administratif à laquelle il aurait droit à la fin de son deuxième mandat de cinq ans en tant que grand patron de l'université.

M. Goldbloom a pris cette décision pour ne pas que «son allocation de salaire différé soit un obstacle à la volonté du gouvernement d'aider l'Université Bishop's à pallier les graves difficultés financières auxquelles elle est confrontée», écrit-on dans un communiqué de presse diffusé mercredi après-midi.

« Il serait impossible pour moi de poursuivre en tant que principal si ma capacité de représenter l'université lors de négociations cruciales avec le gouvernement du Québec est compromise », a-t-il affirmé dans le communiqué.

« En conséquence, bien que mon contrat reflète les standards établis ailleurs au Canada pour les chefs d'établissements universitaires, j'ai décidé qu'il serait mieux de renoncer au congé administratif supplémentaire. »

C'est avec regret que Maître Robert Hall, président du Conseil des gouverneurs de l'Université Bishop's, a accepté la décision du principal Goldbloom, ajoute-t-on.L'institution n'était pas en mesure d'indiquer dans l'immédiat le montant que M. Goldbloom n'allait pas toucher.

Scandale

Rappelons que la prime de départ de 620 000$ d'un principal avait fait scandale la semaine dernière. 

Le ministre de l'Éducation supérieure François Blais la trouvait extravagante et avait dit vouloir examiner la possibilité de l'annuler.

Tout cela dans le contexte où le budget 2015-2016 de l'Université Bishop's sera déficitaire.

La prime qu'il devait toucher représentait deux années de salaire, allocations et avantages inclus.

M. Blais avait rappelé que la rémunération globale des dirigeants des universités du Québec était soumise depuis 2013 à un contrôle par le ministère. M. Goldbloom est en poste depuis 2008 et a entrepris son second mandat à l'été 2013.

Avec un peu plus de 2800 étudiants, l'Université Bishop's est la plus petite université du réseau. D'après les renseignements fournis par le ministère, M. Goldbloom touche un salaire de 278 683 $ par an, assorti d'avantages et d'allocations de 32 425 $.

- Avec la Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer