Les étudiants de Bishop's peuvent payer leurs études avec Aéroplan

Les étudiants de l'Université Bishop's peuvent désormais payer leurs droits de... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les étudiants de l'Université Bishop's peuvent désormais payer leurs droits de scolarité et d'études... avec des milles Aéroplan.

Bishop's a adhéré au programme HigherEdPoints.com, devenant ainsi, selon l'institution, la première université au Québec à offrir cette possibilité à ses étudiants.

Les étudiants pourront convertir leurs milles Aéroplan et ceux de leurs proches afin de les aider à payer leurs études. Un crédit de 250 $ sera accordé à l'étudiant nommé par le donateur pour chaque tranche de 35 000 milles Aéroplan.

Cette nouvelle façon de faire est en vigueur depuis le mois d'avril; les étudiants pourraient l'utiliser dès cette session, qui s'étire de mai à la mi-juin.

«Ce qui est intéressant, c'est que c'est plus facile pour les étudiants de demander une contribution en points plutôt que de demander une aide financière.»


Selon Jacqueline Belleau, gestionnaire au recrutement étudiant à Bishop's, l'institution ne fera aucun bénéfice. « On n'est pas en business, souligne-t-elle. C'est pour offrir une nouvelle option aux étudiants. On essaie d'être créatif, on sait que la facture peut être lourde, pas seulement à Bishop's, mais aussi dans les autres universités... »

« Ce qui est intéressant, c'est que c'est plus facile pour les étudiants de demander une contribution en points plutôt que de demander une aide financière. Tout leur entourage peut contribuer. »

Au Canada

Plusieurs établissements universitaires au pays ont adhéré au programme, selon le site d'HigherEdPoints.com. En Alberta, les étudiants peuvent se servir de leurs milles pour rembourser leur prêt étudiant, souligne Mme Belleau.

Pour un étudiant québécois de Bishop's, la facture est de 3464 $ pour l'année. Ces coûts incluent les frais de scolarité et les frais pour les services aux étudiants.

Techniquement, la facture entière pourrait être acquittée avec des milles Aéroplan. « Ça prendrait beaucoup de milles pour le faire », précise toutefois Mme Belleau.

Citant l'entreprise, Mme Belleau souligne que le plus grand don a atteint un peu plus de 16 000 $; il s'agit d'un président-directeur général de compagnie qui a voulu aider trois employés.

Bishop's aimerait étendre le partenariat à la Fondation de l'Université Bishop's. Les gens qui veulent contribuer à la mission de l'institution pourraient ainsi le faire.

Les milles Aéroplan peuvent être accumulés de différentes façons, par exemple dans des stations-services ou lors de séjours dans des hôtels.

« Si des gens ont des points inutilisés et que ça sert à l'éducation, pourquoi pas? » commente Sylvie Bonin, coordonnatrice à l'ACEF Estrie, lorsqu'on lui demande son avis sur cette initiative. « Pour la majorité des gens, ce n'est pas le pactole », nuance-t-elle en faisant allusion aux nombres de points à amasser. « Il faut être conscient que peu importe la carte », les habitudes de consommation peuvent être suivies, souligne-t-elle également.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer