Alcool et agression: le CALACS demande à Québec de légiférer

Des membres du Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) Des membres du Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de l'Estrie ont lancé une pétition afin que les brasseurs indiquent clairement sur leurs bouteilles que la consommation d'alcool n'est pas un consentement aux agressions.

Une femme sur trois et un homme sur six seront victimes d'une agression à caractère sexuel au cours de leur vie. L'alcool est en cause dans trois cas d'agressions sur quatre, selon des statistiques du CALACS.

Rebeca Irazabal, Kharoll-Ann Souffrant, Ariane Renaud ainsi que Mélanie Lemay, toutes administratrices au CALACS de l'Estrie, sont derrière la pétition. Elle fait suite à une polémique déclenchée la semaine dernière, quand un brasseur américain a mis sur le marché des bouteilles sur lesquelles on pouvait y lire « la bière parfaite qui enlèvera le mot 'non' de votre vocabulaire cette nuit ».

Rapidement, les internautes et les consommateurs ont fait part de leur mécontentement massivement sur les réseaux sociaux. Alexander Lambrecht, vice-président de Bud Light, s'est rapidement excusé d'avoir lancé un tel message et a tenu à rappeler que l'entreprise ne tolérait, d'aucune façon, la violence des comportements que le slogan pouvait suggérer.

La pétition demande au gouvernement du Québec d'obliger les compagnies de bière d'inscrire « Alcool ≠ Consentement » sur leurs bouteilles. Il est aussi demandé que les établissements possédant un permis d'alcool inscrivent ce même slogan dans leurs bars ainsi que dans leurs toilettes.

L'organisme, qui vient en aide depuis près de 35 ans aux femmes et aux adolescentes ayant été victimes d'agression à caractère sexuel, invite donc la population à signer la pétition et ainsi signifier au gouvernement l'importance de prendre position face à ce problème évident de violence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer