985 000 $ pour réparer la planche à laver du boulevard Bourque

Une portion du boulevard Bourque s'apparentant à une planche à laver sera... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Une portion du boulevard Bourque s'apparentant à une planche à laver sera refaite. Les élus municipaux ont approuvé la réaffectation de soldes disponibles à la suite des travaux 2014 pour la réfection de cette artère entre le boulevard Mi-Vallon et la rue Grégoire. Les travaux coûteront 985 000 $.

Jocelyn Grenier... (Imacom, Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Jocelyn Grenier

Imacom, Frédéric Côté

« Il s'agit de l'artère la plus fréquentée de la ville et dans la hiérarchie du réseau routier, on y trouve un gros volume. Les soldes dégagés proviennent de travaux effectués sur le boulevard Bourque l'an dernier alors il était logique d'y réaffecter les sommes », justifie Jocelyn Grenier, directeur par intérim du Service des infrastructures urbaines et de l'environnement.

Des travaux de planage et de pavage seront réalisés du côté nord. Dans les voies au sud, la chaussée sera pulvérisée et remplacée. M. Grenier précise que l'ensemble du boulevard Bourque aura été refait dans les dix dernières années, à l'exception de la portion entre Grégoire et Léger.

La conseillère Annie Godbout s'est réjouie de cette nouvelle. « Il y a beaucoup de citoyens de partout en ville qui se plaignent de l'état du boulevard. » Elle s'est toutefois interrogée sur le projet de revoir la géométrie de l'intersection avec le boulevard Mi-Vallon, alors que le conseil municipal avait voté pour allonger les voies de virage à trois des quatre coins l'an dernier. Ces travaux n'ont toujours pas été effectués.

« Après une analyse plus poussée, il y avait peut-être encore un manque à gagner dans la gestion des feux de circulation. Nous pensons qu'en allongeant un peu le temps de virage, les travaux ne seraient peut-être pas nécessaires. Nous avons confiance de gérer le problème en rephasant les feux dans un premier temps sans ajouter d'infrastructures. Si nous n'observons pas de résultats, nous procéderons aux modifications sur les voies de virage », mentionne M. Grenier.

Un appel d'offres devra être lancé pour la réalisation de ces travaux. Il faudra donc au moins trois mois avant de commencer. « La phase d'implantation pour le feu de circulation pourra donc être mise en place et nous aurons le temps de faire des observations pour savoir si nous devons intégrer la voie de virage. »

Et les piétons?

Les travaux sur les voies de virage seraient effectués en parallèle de ceux pour le pavage et n'exigeraient pas d'investissement supplémentaire.

Le conseiller Bruno Vachon s'est pour sa part inquiété pour les piétons, qui ne disposent toujours pas d'un feu leur étant réservé pour traverser à cette intersection achalandée.

« La problématique des piétons sera étudiée. Nous verrons comment il est possible d'intégrer des traverses avec ceux feux. Quand on intègre des phases « piéton » sur des feux d'un certain âge, ce n'est pas toujours compatible », indique M. Grenier.

Rappelons qu'une enveloppe avait déjà été réservée pour la réfection du boulevard Bourque entre les rues du Président-Kennedy et Gibraltar cet été.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer