Importants travaux à l'école La Maisonnée

Les modules de jeux seront remplacés à l'école... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Les modules de jeux seront remplacés à l'école primaire La Maisonnée cet été et des travaux correctifs seront réalisés pour améliorer le drainage du terrain.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Maisonnée et son parc-école feront l'objet d'importants travaux cet été. Ceux-ci permettront de remplacer les modules de jeux désuets et d'améliorer le drainage du terrain. Ils visent également la réfection du stationnement et des accès de l'école primaire.

La directrice adjointe de la Maisonnée, Marie Pellerin Déziel, indique que le chantier permettra d'améliorer le drainage du terrain, puisqu'une partie de celui-ci se remplit d'eau à certaines périodes de l'année. « Il y a une partie des modules de jeux qui se retrouvaient dans l'eau. Tous les modules de jeux existants vont être retirés, car ils sont désuets. On va en installer d'autres », note-t-elle.

L'asphalte de la cour sera aussi refait.

Une mère d'élèves avait dénoncé l'état des jeux de l'école primaire du boulevard Mi-Vallon lors de la dernière rentrée scolaire, qui dataient de la fin des années 80. Le remplacement des jeux et les travaux de drainage étaient déjà dans les cartons pour l'été 2015. Plusieurs partenaires ont contribué à la concrétisation du projet, dont la Fondation des amis de Val-Boisé, la CSRS et la Ville de Sherbrooke. L'ensemble des travaux est évalué à plus de 500 000 $

Une deuxième phase de travaux est visée, mais l'échéancier n'est pas ciblé. « On continue d'amasser des fonds pour avoir des installations sportives. »

Au départ, la création d'un terrain multisports était sur la table. Toutefois, en raison de certaines contraintes techniques (la présence d'un ruisseau et d'une zone de protection), il est encore trop tôt pour dire quelle forme prendra le projet. Des fonds devront être amassés.

L'école primaire compte quelque 650 élèves. La circulation est parfois difficile aux abords de l'établissement. Le débarcadère sera réaménagé pour être plus « convivial ».

Interrogée sur l'impact de ces mesures sur les problèmes de circulation, Marie Pellerin Déziel remarque que c'est aussi une question de comportements d'automobilistes. « On fait un appel au civisme. On essaie de sensibiliser les parents. Le réaménagement du débarcadère va aider, mais à 650 élèves, il faut que tout un chacun soit respectueux. »

Les travaux commenceront à la fin des classes. « Ça doit être prêt pour la rentrée », note la directrice adjointe.

Loisirs Acti-Famille a dû effectuer certains changements à son camp de jour de l'été 2015 en raison du chantier qui sera lancé; certains camps, par exemple, ont été redirigés ailleurs.

Par ailleurs, la Maisonnée démarrera en mai un projet-pilote de trottibus qui se déroulera jusqu'en juin et qui comptera un circuit.

Le trottibus est une initiative de la Société canadienne du cancer (SCC). « C'est le processus d'un autobus pédestre : un circuit déterminé avec des arrêts. Les enfants s'inscrivent et des parents bénévoles récupèrent les enfants et viennent jusqu'à l'école. » Deux mères agiront comme bénévoles, mais les responsables du projet aimeraient en recruter davantage afin d'offrir plus d'un circuit à la rentrée scolaire. Le projet se déroulerait principalement à l'automne et au printemps. « On ne le ferait pas durant l'hiver avec les grands froids. » Une telle initiative permettrait notamment de diminuer l'inquiétude des parents, qui trouvent que le secteur est trop passant pour que leur enfant se rende seul à l'école.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer