Le GMF des Grandes-Fourches déménage dans l'ancien Provigo

Le groupe de médecine de famille (GMF) des Grandes-Fourches déménagera d'ici un... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le groupe de médecine de famille (GMF) des Grandes-Fourches déménagera d'ici un an dans l'ancien Provigo de la rue Belvédère Sud, immeuble qui a été acquis par l'ancien CSSS-IUGS l'automne dernier.

En effet, le besoin d'espace se faisait criant depuis quelques années dans les deux CLSC de Sherbrooke. Au GMF des Grandes-Fourches, qui loge au CLSC de la rue Camirand, des médecins ne peuvent parfois pas faire de clinique, faute de bureaux où les loger! «Depuis quelques années, la situation n'était plus optimale, tant pour nos professionnels que pour notre clientèle», soutient la Dre Suzanne Gosselin, directrice par intérim des services professionnels au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie - Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CIUSSS-CHUS).

C'est pour donner un peu d'air à ses professionnels que l'ancien CSSS-IUGS a acheté l'automne dernier l'édifice de l'ancien Provigo, au 1095, rue Belvédère Sud, tout juste en face du Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) d'Youville. Les travaux de transformation s'amorceront prochainement et le bâtiment devrait être fonctionnel le printemps prochain.

En plus du GMF des Grandes-Fourches, on regroupera sous ce toit une autre équipe de professionnels pour l'instant divisés entre les CLSC du 1200, rue King Est, et de la rue Camirand, soit toutes les infirmières qui offrent des services directs à la population.

«Ce sont des infirmières qu'on rencontre pour, par exemple, enlever des points de suture après une chirurgie, ou pour recevoir des soins de plaies», explique Dre Gosselin.

D'autres déplacements possibles

Est-ce que ces déménagements provoqueront d'autres déplacements à travers les anciens départements du CSSS-IUGS ou même du CIUSSS de l'Estrie-CHUS?

«Pour le moment, nous pourrons «détasser» les autres professionnels du CLSC Camirand. C'est une éventualité que ça pourra mener à d'autres déplacements, mais nous ne sommes pas là encore dans notre réflexion», explique Dre Gosselin.

Pour le moment, seule la surface de l'ancienne épicerie sera occupée par les soins infirmiers et le GMF des Grandes-Fourches. L'édifice, qui compte encore sept logements dont trois sont toujours occupés, compte donc encore beaucoup d'espace pour combler d'autres besoins éventuels.

«Nous ne cherchons pas de nouveaux locataires pour les quatre appartements inoccupés, mais nous n'avons pas encore pris d'orientation quant à l'utilisation que nous en ferons», ajoute Suzanne Gosselin.

L'immeuble devient ainsi le 100e point de service du CIUSSS de l'Estrie-CHUS à travers son grand territoire. Au moment où l'immeuble a été acquis par l'ancien CSSS-IUGS au coût de 1,7 million $ en octobre dernier, il n'était évidemment pas encore question de la création du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. Le montant des rénovations n'est pas encore connu.

«Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS devra créer son plan directeur des immeubles pour déterminer ses besoins, dit Dre Gosselin. Cela ne change en rien, cependant, aux projets qui ont été commencés avant», nuance la directrice par intérim des services professionnels.

Cela pourrait toutefois avoir une influence sur l'utilisation qui sera faite du reste du bâtiment.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer