Les étudiants du Cégep en grève le 1er mai

Les étudiants du Cégep de Sherbrooke seront en grève, vendredi prochain, afin... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

(SHERBROOKE) Les étudiants du Cégep de Sherbrooke seront en grève, vendredi prochain, afin de contester les mesures d'austérité du gouvernement Couillard.

Au terme d'un vote référendaire qui s'est étiré sur deux jours, 630 étudiants ont voté pour la grève, comparativement à 583 contre. Quelque 50, 23 % des étudiants ont donc opté pour un débrayage. Selon l'Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AÉCS), c'est la règle du 50 % plus 1 qui s'applique.

On dénombre également 27 abstentions et 14 bulletins de vote rejetés.

La grève se tiendra lors de la Journée internationale des travailleurs, alors que le Front social estrien (FSE) organise une journée d'activités pour dénoncer les compressions du gouvernement.

Les membres du Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke (SPECS-CSN) seront également en «grève sociale», le 1er mai, de même que différentes associations étudiantes de l'Université de Sherbrooke.

Le SPECS tiendra d'ailleurs de nouveau du piquetage symbolique, ce matin, «à la défense de leurs conditions de travail».

Le président du SPECS, Steve Mckay, dit avoir des craintes concernant la volonté de la partie patronale d'élargir la plage horaire de cours «de nuit et de fin de semaine»; la partie patronale, selon lui, veut éliminer cette contrainte. Actuellement, au Cégep de Sherbrooke, la plage horaire de cours s'étend entre 8 h et 23 heures, comme le prévoit la convention collective. Il craint notamment qu'on veuille élargir la plage horaire notamment dans un contexte de recrutement de clientèle, dans une «logique de marchandisation» de l'éducation.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer