Hausse de certains tarifs à la CSRS

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) apporte des... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) apporte des changements aux balises encadrant les frais de surveillance du midi et le service de garde dans les écoles primaires. Parmi les changements apportés, les parents qui désirent modifier la fréquentation de leur enfant au service de garde se verront imposer des frais à compter de la prochaine rentrée scolaire. Des tarifs de service de garde sont aussi ajustés.

La CSRS avait adopté une résolution l'an passé visant à encadrer les frais de surveillance sur l'heure du midi, afin de les standardiser.

«On a revu la grille tarifaire pour les trois prochaines années», explique André Lamarche, directeur général adjoint à l'administration à la CSRS et qui deviendra directeur général le 1er juillet. La résolution adoptée pour entériner les changements s'appliquera à compter de la prochaine année scolaire.

Ainsi, les parents qui modifient la fréquentation de leur enfant au service de garde, par exemple en décidant de réduire le nombre de journées prévues de 5 à 1, devront payer des frais. La CSRS appliquera des frais de 10 $ pour un enfant et un maximum de 20 $ par famille.

«On a prévu un employé pour cinq jours, illustre M. Lamarche pour démontrer les conséquences. Ce qu'on veut, c'est de baliser les changements de fréquentation; ça sera un tarif uniforme pour l'ensemble de la commission scolaire.»

Les frais de retard ont été modifiés : ils se chiffrent à 10 $ par 15 minutes par famille, en cas de retard. Ils étaient de 8 $ cette année. «On ne fait pas d'argent : on doit payer les employés», note M. Lamarche. Certains ajustements sont liés à ceux faits par Québec.

Quant aux frais qui passent de 7 $ à 8 $ pour les parents après l'annonce de Québec, la CSRS est en attente de directives du ministère de l'Éducation à la suite de l'adoption sous bâillon du projet de loi 28, lundi.

De plus, à compter de la prochaine année scolaire, le tarif sera augmenté en cas d'absence à une journée pédagogique à la suite d'une inscription. Ainsi, les parents paieront 25 $ en plus des frais (par exemple si l'élève était inscrit à une activité) en cas d'absence (au lieu de 22 $).

Autre changement : «Avant, c'était 1 $ pour les sporadiques sur l'heure du midi, un enfant qui venait en surveillance (pas en service de garde). Ces frais étaient là depuis 10, 12 ans. Ils n'avaient pas été changés, ils étaient à 1 $. Là, on les met à 1, 50 $ (par midi par enfant)», explique M. Lamarche.

Certains frais demeurent les mêmes; c'est le cas par exemple pour les chèques sans provision qui demeurent à 10 $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer