Aéroport: Paradis souhaiterait une annonce avant son départ

D'ici à ce qu'il quitte la vie politique, Christian Paradis envisage de... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) D'ici à ce qu'il quitte la vie politique, Christian Paradis envisage de procéder à quelques annonces, mais celle qui viendrait débloquer l'épineux dossier de l'aéroport de Sherbrooke lui apporterait un grand soulagement.

« Je ne suis pas le porteur du dossier, mais je sais que les choses avancent. Je suis en contact avec les intervenants. Je reste positif », répète-t-il le député de la circonscription de Mégantic-L'Érable.

« Ça serait évidemment intéressant s'il y avait une annonce avant les élections fédérales. »

M. Paradis ne voit pas dans le budget présenté mardi un élément pouvant faire avancer le dossier. Car le noeud se trouve ailleurs, déclare-t-il. « Il y a des choses à régler au niveau opérationnel à ce qu'on me dit », déclare-t-il.

Le budget du ministre Joe Oliver lui permet de terminer sa carrière politique « en beauté », ajoute le député conservateur.

« C'est un budget qui donne de la marge de manoeuvre aux contribuables. Nous mettons plus d'argent dans leurs poches. Le gouvernement en prend moins et en donne plus. »

« Pour les jeunes familles, on a augmenté la prestation universelle pour la garde des enfants. Nous avons aussi annoncé une mesure pour les logements sociaux de 1,7 milliard $ ainsi que les montants additionnels de 150 millions $ sur quatre ans ont été reconduits. »

«La prochaine fois, on devra présenter un plan d'affaires plus élaboré.»


Christian Paradis répète que les gens de l'Observatoire du Mont-Mégantic ont deux autres années pour trouver du financement et éviter ainsi le psychodrame vécu en février dernier quand on a annoncé le mort et la résurrection du centre scientifique dans la même journée.

« On a dû amener un deuxième plan de sauvetage. La prochaine fois, on devra présenter un plan d'affaires plus élaboré. »

Après dix ans en politique, Christian Paradis a annoncé qu'il ne se représenterait pas aux prochaines élections l'automne prochain. Il dit laisser un comté en bonne santé et qui demeurera conservateur, espère-t-il. Les trois MRC couvertes par Mégantic-L'Érable ont bénéficié des programmes du gouvernement fédéral, ajoute-t-il, notamment pour ce qui est des infrastructures.

Christian Paradis promet de demeurer un militant actif pour son parti.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer