Location de chambres: «On va de l'avant», dit Rouleau

Malgré l'opposition du Regroupement des propriétaires locateurs de Sherbrooke... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Malgré l'opposition du Regroupement des propriétaires locateurs de Sherbrooke (RPLS), qui juge que « ses demandes [n'] ont [pas] été véritablement considérées » par la Ville de Sherbrooke et qu'il a été impossible d'en « arriver à une entente satisfaisante pour les deux parties », les élus devraient adopter le nouveau règlement 1, ce soir, lors de la tenue du conseil municipal.

Dans un communiqué envoyé vendredi, le RPLS signale qu'une demande a été faite pour reporter l'adoption du règlement à une date ultérieure afin de permettre aux différents intervenants « de se réunir à nouveau pour rediscuter des éléments qui achoppent encore. »

« Je suis surpris de cette réaction-là alors qu'il y a eu plusieurs rencontres depuis janvier », a quant à lui déclaré le conseiller dans le district de l'Université, Jean-François Rouleau. On nous a souvent reproché de ne pas aller assez vite à la Ville dans la résolution de certains dossiers. On a écouté leurs propositions et on a fait des modifications importantes et intéressantes.

Le conseiller évoque entre autres le délai pour la cessation de droits acquis pour la location de chambres qui est passé de 12 à 24 mois ainsi que l'ajout d'une clause de droits acquis pour les résidences qui offraient trois ou quatre chambres en location en février 2012 dans la mesure où les conditions du règlement seront satisfaites d'ici la fin de 2015.

« On a fait de très bonnes concessions dans l'intérêt de tout le monde. Maintenant, on va de l'avant et si on peut bonifier le règlement avec des amendements, on le fera, mais on ne passera pas des semaines à changer les réglementations », souligne M. Rouleau.

Dans sa missive, le RPLS souhaite cependant le retrait de l'obligation pour les locateurs de fournir une preuve de location. Auparavant, un bail devait être fourni, tandis que la Ville compte amender le règlement pour autoriser les ententes écrites.

Jean-François Rouleau s'est contenté de dire que le comité étudiera la demande, tout en notant l'heure tardive de cette recommandation.

« On a reçu la demande de modifications vendredi soir à 17 h 22... On va prendre le temps de les lire et on verra ce qu'il en est, mais tout indique qu'on ira de l'avant », statué le conseiller, tout en répétant ne pas être fermé à des amendements futurs qui pourront bonifier le règlement 1.

Le cadre règlementaire entourant la location de chambres s'applique aux secteurs de l'Université, du Cégep, du CHUS-Hôtel Dieu et du Vieux Nord.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer