Hydro débranche... et rebranche plusieurs mauvais payeurs

Hydro-Québec a commencé à débrancher ses mauvais payeurs depuis le 1er avril,... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Hydro-Québec a commencé à débrancher ses mauvais payeurs depuis le 1er avril, date à laquelle il est permis d'interrompe le courant, l'électricité étant un service essentiel durant la saison froide.

Environ 125 clients dont les comptes étaient en souffrance ont été débranchés, mais la plupart retrouvent l'électricité rapidement. Il s'agit bien souvent de l'élément déclencheur pour que le client prenne entente avec la société municipale, fait remarquer France Leclerc, responsable de la comptabilité à la Division du revenu d'Hydro-Sherbrooke.

«La grande majorité des clients sont rebranchés dans la journée même, assure-t-elle. Nous avons une personne à temps plein pour ce travail.»

«Quand l'employé se présente chez le client mauvais payeur, il lui dit de communiquer avec Hydro-Sherbrooke pour prendre arrangement. C'est souvent ce qui se passe et on rebranche.»

Une trentaine de clients n'ont pas pris entente avec Hydro-Sherbrooke et sont sans électricité depuis le 1er avril.

Selon M. Leclerc, deux critères principaux mènent au débranchement, soit le montant dû et le temps que le compte est en souffrance. «On y va au cas par cas. Souvent, on n'a pas de nouvelles du client depuis des mois», explique-t-elle.

«Souvent, on voit des gens débranchés à l'automne. Nous les rebranchons le 1er décembre et, au 1er avril, nous les débranchons. C'est le type de cas prioritaires. Il y a un processus à respecter. Nous communiquons avec le client par lettre et nous l'invitons à nous téléphoner pour prendre arrangement.»

Malgré l'arrivée des compteurs intelligents et la hausse des coûts de l'énergie, le nombre de comptes en souffrance n'a pas sensiblement augmenté, ajoute-t-elle.

Les gens qui ont du mal à payer leur compte d'électricité peuvent être référés à l'organisme Solution Budget Plus pour les aider à établir leurs priorités de paiement, souligne la gestionnaire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer