La caserne de Prospect pourrait être transformée en église

Après avoir accueilli les pompiers pendant plus de 60 ans, la caserne de la rue... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Après avoir accueilli les pompiers pendant plus de 60 ans, la caserne de la rue Prospect pourrait devenir une église de la congrégation religieuse traditionaliste Fraternité Saint-Pie X.

Établie sur la rue McMannamy où se tiennent les messes dominicales, la congrégation compte déménager sur la rue Prospect le plus rapidement possible.

« Aussitôt que nous aurons les clés, nous voulons faire une caserne spirituelle », lance à la blague l'abbé Daniel Couture, le supérieur pour le Canada de la Fraternité Saint-Pie X. « Nous voulons y tenir nos messes toutes les semaines. C'est aussi simple que cela. Il y a peu d'aménagement à y faire. La bâtisse est parfaite comme elle est. Ça va nous faire une belle chapelle qui pourra accueillir de 100 à 150 personnes », explique l'abbé Couture.

Cette congrégation religieuse a été fondée en Suisse en 1970 à la suite du concile Vatican II. Ils ne refusent pas l'autorité du pape ou de l'évêque, mais estiment qu'il y a des erreurs dans les textes du concile Vatican II.

« Nous tenons des messes traditionnelles en latin. Nous prônons des valeurs traditionnelles comme l'enseignement du catéchisme. Le pape Benoit XVI a autorisé à tenir les messes en latin en 2007. C'est ce que nous faisons à la manière de ce que plusieurs générations au Québec ont connu. Nous sommes la seule communauté religieuse à tenir des messes en latin à Sherbrooke », soutient l'abbé Daniel Couture.

La Fraternité Saint-Pie X tient des messes dans plusieurs régions du Québec. Les prêtres qui célèbrent les messes à Sherbrooke sont établis à Saint-Césaire en Montérégie.

À l'ouverture des soumissions de la Ville de Sherbrooke, c'est cette congrégation religieuse qui avait soumis l'offre la plus élevée à 380 000 $.

La Fraternité Saint-Pie X est composée en majorité de prêtes, mais aussi de frères et de religieuses.

La Ville de Sherbrooke a reçu six soumissions pour le bâtiment et le terrain de la rue Prospect. Le plus bas soumissionnaire avait offert 250 000 $, alors que la deuxième soumission s'élève à 376 900 $.

La conformité de chaque offre sera analysée et une recommandation sera faite au conseil municipal de Sherbrooke. Ce sont les élus qui ultimement entérineront la vente de l'ancienne caserne.

« Une offre peut toujours être refusée par les élus s'ils jugent que l'offre n'est pas assez élevée », explique le porte-parole de la Ville de Sherbrooke, Louis Gosselin.

Le Service protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) a déménagé le 4 février dernier dans la nouvelle caserne de pompiers Robert-Davidson sur le plateau Saint-Joseph. Cette nouvelle caserne remplace celle de la rue Prospect, qui avait été construite en 1963, et dessert la population des arrondissements de Jacques-Cartier et de Brompton. Ce projet a nécessité des investissements de 3,8 millions $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer