De nombreux travaux de correction effectués au quartier général du SPS

Soixante-sept travaux de correction relevés et exécutés sur un bâtiment de... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Soixante-sept travaux de correction relevés et exécutés sur un bâtiment de l'ampleur du nouveau quartier général du Service de police de Sherbrooke ne sont pas hors norme.

Le président du comité exécutif à la Ville de Sherbrooke Serge Paquin soutient que l'immeuble de la rue Maurice-Houle inauguré en 2011 est un « bel et bon immeuble. »

« L'ingénieur responsable du contrat avec le propriétaire à la Ville de Sherbrooke choisirait cet endroit pour y aménager son bureau s'il avait le choix. Toutes ces anomalies ont été réglées à la satisfaction de la Ville. Chaque problème qui a été détecté a été réglé sans que la Ville doive payer de frais. C'est une grossière exagération de parler de cauchemar », estime le président du comité exécutif à la Ville de Sherbrooke, Serge Paquin.

Selon des documents obtenus et diffusés par TVA Sherbrooke par le biais d'une demande d'accès à l'information, entre avril 2011 et janvier 2015, 67 déficiences et travaux ont été relevés et exécutés. Toujours selon ces informations, 21 infiltrations d'eau ont été constatées depuis l'ouverture du poste de police.

Le directeur du Service de police de Sherbrooke Robert Pedneault assure que les problèmes signalés ont été rapidement corrigés à l'intérieur du bâtiment.

« Des solutions rapides ont été trouvées à tous les problèmes rapportés. L'hiver rigoureux a causé des problèmes avec la climatisation à l'intérieur du bâtiment. Il faisait très chaud dans le poste, mais nous avons autorisé les gens à travailler en manches courtes en attendant que tout revienne à la normale. Le travail ou la santé de nos employés n'ont jamais été affectés par ces problèmes temporaires. Nous sommes très heureux dans notre nouveau quartier général », assure Robert Pedneault.

David Gosselin de Gératek, qui a procédé à la construction de l'édifice de 22 millions $, rappelle que le bâtiment possède une superficie d'environ 100 000 pieds carrés et plus de 300 locaux.

« Une soixantaine de travaux de correction de toutes sortes, ce n'est pas beaucoup pour un immeuble de cette ampleur. Plusieurs de ces travaux ont été réalisés en 2011 lorsque le bâtiment a commencé à être occupé. Nous devons livrer le bâtiment de façon conforme, ce que nous avons fait. Cependant, lorsqu'il est habité, il est normal que des anomalies soient constatées. Nous avons toujours collaboré avec la Ville pour corriger ce qui nous a été signalé. Nous avons toujours fait des travaux de qualité et ce projet-là en fait partie », assure David Gosselin de Gératek.

Il explique qu'il a fallu quelques visites afin de détecter le problème d'infiltration d'eau dont l'origine était un problème avec la composition des fenêtres.

« Les correctifs d'infiltration ont été faits rapidement lorsque le problème a été détecté », assure David Gosselin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer