Le sourire de Frédérick sera présent tout au long de son tour cycliste

Frédérick Duguay... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Frédérick Duguay

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le souvenir et le sourire de Frédérick Duguay seront présents à chaque coup de pédalier des participants du Tour cycliste qui porte son nom et qui aura lieu cette année du 17 au 19 août.

Sandra Lacroix... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Sandra Lacroix

Photo tirée de Facebook

La mère du jeune homme de 21 ans, bien connu dans la région pour son combat contre la dystrophie musculaire et qui est décédé à la fin mars, se dit convaincue que Frédérick aurait souhaité que le défi cycliste continu.

«C'est important que ça se poursuive, assure Sandra Lacroix. C'est que ce Frédérick voulait. Il aimait tellement cet événement. Il voulait toujours être avec les cyclistes, les participants.» «Il aimait être entouré des pompiers. Il faut que ça se poursuive, car l'événement aide les gens pris avec la maladie. Parce plus les enfants atteints vieillissent, plus on a besoin d'aide.»

Rappelons qu'il est décédé le 29 mars à la suite d'un problème cardiaque qui avait aggravé son état de santé.

Le Tour cycliste Frédérick Duguay en sera cette année à sa 13e édition. L'événement sportif sillonnera les routes de l'Estrie, du Centre-du-Québec, de la Montérégie et des Bois-Francs. C'est en pensant à Frédérick que tous les participants, dont la plupart des intervenants de services d'urgence, entreprendront ce tour cycliste.

«C'est un jeune homme inspirant. Un grand ambassadeur»


Le défi 150 kilomètres aura lieu le 17août. Il propose aux participants de parcourir la distance en une journée. Le défi 420 kilomètres se déroulera les 17,18 et 19 août, a expliqué le pompier sherbrookois Daniel Gingras, l'oncle de celui dont on pleure aujourd'hui le décès. 

«Frédérick aurait pu se plaindre à cause de la fatigue, mais non, il gardait le sourire. Il tenait à être là avec nous», se souvient M. Gingras avec émotion.

«C'est un jeune homme inspirant. Un grand ambassadeur.»

On a fixé l'objectif à 50 000 $. On a aussi ouvert la participation au public.On a confié la présidence d'honneur à la journaliste Emmanuelle Corriveau.

Pour Sandra Chabot, coordonnatrice pour l'organisme Dystrophie musculaire Canada, un tel événement permet de sensibiliser les gens à la maladie. «Il faut dire c'est quoi de vivre avec la Dystrophie musculaire», dit-elle.

«Frédérick nous a laissé un bel héritage avec son sourire et sa joie de vivre.»

Il est possible d'obtenir plus d'informations sur le site web du tour.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer