Un Sherbrookois sur l'équipe de démonstration du F-18 de l'Aviation canadienne

Denis Beaulieu... (Photo fournie par le ministère de la Défense nationale)

Agrandir

Denis Beaulieu

Photo fournie par le ministère de la Défense nationale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) C'est le Sherbrookois Denis Beaulieu qui a été nommé cette année pilote de l'équipe de démonstration du CF-18 par l'Aviation royale canadienne. Il s'agit pour lui de l'occasion parfaite pour faire une tournée de l'Amérique du Nord en démontrant son talent de pilote ainsi que le potentiel des appareils CF-18.

« C'est excitant, parce que ça va me faire un été pas mal spécial! Je vais être sur la route en tournée de spectacles sur tout le continent. J'ai bien hâte, ça va être un beau challenge, un beau défi, vraiment spécial! Ça sort un peu de la norme par rapport à mon travail quotidien », a-t-il dit lorsque joint par La Tribune.

Un seul pilote est choisi chaque année au pays pour occuper ce poste. « Il faut avoir un certain nombre d'heures sur un F-18 pour se qualifier, et il n'y a pas beaucoup de personnes qui ont les qualifications requises. Quand j'ai vu l'opportunité, j'ai postulé, j'ai dit à mes supérieurs que j'étais bien intéressé et j'ai été choisi! Je suis vraiment très content », a-t-il poursuivi.

Dans trois semaines, Denis Beaulieu partira donc pour un camp d'entraînement en Colombie-Britannique. La série de spectacles sera inaugurée lors de la première fin de semaine du mois de mai, en Californie. « Après, de mai à septembre, donc pendant cinq mois, je pense qu'il n'y a pas une fin de semaine qui n'est pas bookée », confie M. Beaulieu.

Difficile pour lui de dire ce qui lui plait le plus dans ces démonstrations, puisqu'il n'a pour l'instant pu s'exercer que dans un simulateur. « En F-18, on est tous capables de faire ces manoeuvres, mais là, on va le faire à 300 pieds au-dessus du sol... je pense que le feeling va être assez intense, ça va être un rush d'adrénaline! Le but c'est vraiment de pousser l'avion et la performance au maximum. Ça va être assez dur physiquement, mais au moins les vols ne sont pas trop longs, ils durent entre 20 et 25 minutes », explique le pilote.

Pour ce qui est de l'ambiance des spectacles aériens, pas de doute; il sent qu'il s'amusera bien. « Ce sont vraiment des événements qui sont le fun, les gens qui vont là sont soit enthousiastes par rapport à l'aviation, ou des petits enfants impressionnés... je pense qu'il va y avoir pas mal de ça cet été et j'en suis bien content! »

L'avion aux Faucheurs?

Chaque année, un thème est attribué à l'équipe de démonstration. Pour 2015, on souligne le 75e anniversaire de la bataille d'Angleterre; le CF-18 Hornet piloté par M. Beaulieu revêtira des couleurs spéciales pour l'occasion.

Les Estriens pourraient bien avoir la chance de l'observer. La démonstration prévue en Ontario pour la fin de semaine du 27-28 juin a été annulée, et ces dates coïncident avec la démonstration des Faucheurs de marguerites, qui se tient à l'aéroport de Sherbrooke chaque année. « Il y a de bonnes chances qu'on soit là avec l'avion peinturé! » avance M. Beaulieu.

En plus d'être membre du 425e Escadron « Alouette » d'appui tactique de la 3e Escadre Bagotville, Denis Beaulieu a été décoré en 2010 de la Médaille de la bravoure à Rideau Hall, pour avoir sauvé un homme de la noyade.

Partager

À lire aussi

  • Le capitaine Beaulieu revient en CF-18

    Sherbrooke

    Le capitaine Beaulieu revient en CF-18

    Un chasseur supersonique survolera Sherbrooke à basse altitude vendredi sur l'heure du midi, un événement qui promet d'en mettre plein la vue et... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer