La glace du réservoir n'a pas permis l'inspection intérieure (photos et vidéo)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les travaux d'inspection qui devaient débuter lundi matin, au lendemain des fuites d'eau du réservoir situé dans le secteur Rock Forest, n'ont pu avoir lieu.

Les inspecteurs dépêchés sur place ont constaté que l'épaisseur de glace à l'intérieur ne permettait pas d'effectuer le travail convenablement, indique-t-on au service des communications de la Ville de Sherbrooke.

On a estimé que la masse de glace à l'intérieur atteint trois pieds d'épaisseur.

L'équipe de cols bleus à qui on a demandé de faire l'inspection voulait valider la cause, à savoir que la glace à l'intérieur avait fait céder une structure de pompage ayant entrainé dans sa chute quatre points d'ancrage à la paroi.

La Ville de Sherbrooke tiendra un point de presse à ce sujet lundi après-midi. Jocelyn Grenier, directeur par intérim du Service des infrastructures urbaines et de l'environnement, fera le bilan des opérations à venir.

À la Ville de Sherbrooke, on continue d'affirmer que l'alimentation en eau n'est pas affectée.Rappelons qu'une quarantaine d'habitations ont été évacuées de façon préventive dimanche. Les résidents de la résidence pour personnes âgées Pavillon Rock Forest  ont été réunis près de la cafétéria pour quelques heures. La résidence se trouve pourtant à quelques mètres à peine des réservoirs.

Sueurs froides 

La construction du deuxième réservoir d'eau de Rock Forest a débuté au printemps 1978. Cet imposant cylindre d'une hauteur de 41 mètres dispose d'une capacité de près de 3,8 millions de litres d'eau.

Fixée dans une base de béton de deux mètres d'épaisseur, cette structure a donné des sueurs froides le 30 mars 1990, quand on y a constaté une immense fuite : on craignait son effondrement et des évacuations préventives temporaires ont été ordonnées, dont 25 personnes âgées d'une résidence de la rue de Gaspé. Évidemment, à l'époque, les correctifs nécessaires ont été effectués.

C'est en 1966, pour répondre au besoin du développement immobilier qu'on avait lancé la construction de la première tour d'une hauteur d'environ 42 mètres, surmontée d'un réservoir rond de près de 16 mètres de diamètre et d'une capacité de 1,5 million de litres d'eau.

Sur Youtube

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer