Ententes imminentes avec des compagnies aériennes: réorganisation à l'aéroport

Julien Lachance... (Archives La Tribune, Julien Chamberland)

Agrandir

Julien Lachance

Archives La Tribune, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(SHERBROOKE) La Ville de Sherbrooke affirme que des ententes sont imminentes avec des compagnies aériennes pour l'établissement d'un vol régulier à l'aéroport de Sherbrooke. Pour cette raison, elle a décidé de réorganiser son modèle de gestion tripartite afin de faire de la Corporation de développement de l'aéroport de Sherbrooke la seule gestionnaire (CDAS).

Actuellement, la CDAS, un organisme paramunicipal, s'occupe du développement des activités. La compagnie privée OPSIS est en charge de la gestion et de l'exploitation de l'aéroport et la Ville s'occupe de la gestion du contrat avec OPSIS, des contrats de location d'espaces sur le site et des droits de coupe de bois.

« La Ville désire confier tous les pouvoirs à la CDAS afin de réduire le nombre d'intervenants », explique le conseiller Julien Lachance, également président de la CDAS. La nouvelle structure évitera les doublements et assurera une transparence sur les coûts réels de l'établissement de vols réguliers, estime la Ville.

Avant d'être apte à réaliser ce mandat, la CDAS devra engager un directeur général. Le transfert des opérations et du budget en conséquence du Service de l'entretien et de la Voirie ne pourra se faire avant que ce dernier ne soit engagé. Concernant l'exploitation de l'aéroport, le mandat débutera dès que le contrat avec OPSIS se terminera, soit le 31 octobre 2015.

« Il n'y a pas de coût supplémentaire lié à ces démarches », assure M. Lachance.

Pour l'année 2015, les dépenses liées à la CDAS pour la Ville de Sherbrooke se chiffrent à 261 000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer