Cérémonie funèbre pour souligner une période «sinistre d'austérité»

Un an après l'élection du gouvernement de Philippe Couillard, l'Association... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un an après l'élection du gouvernement de Philippe Couillard, l'Association générale étudiante de la faculté des lettres et sciences humaines (AGEFLESH) a souligné l'anniversaire à sa façon.

À 11h mardi avant-midi, devant la faculté des lettres et sciences humaines, on a tenu «une célébration funéraire» de tous les acquis perdus «petit à petit en cette période sinistre d'austérité».

On demandait aux participants à ce rassemblement d'apporter leur pierre tombale ou croix mentionnant leur plus «grande perte dans cette lutte sociale»: la démocratie, l'accès aux soins de santé, l'accès à l'avortement, l'égalité homme/femme, ou plus concrètement, la faculté de théologie, les repas en CPE, énumère-t-on.

Pendant cette cérémonie, on avait aussi prévu «une condamnation au bûcher symbolique de l'oppression et des mesures portants atteintes à la démocratie».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer