54% des membres de la CCF opposés à une fusion

Un peu moins de la moitié des membres de la Chambre de commerce de Fleurimont... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Un peu moins de la moitié des membres de la Chambre de commerce de Fleurimont (CCF) accepteraient d'emblée de demeurer membre d'une chambre de commerce fusionnée avec celle de Sherbrooke. C'est ce que révèle le sondage mené par la CCF visant entre autres à évaluer la pertinence d'une telle fusion.

Dans le sondage réalisé par le consultant externe Simon Nantel auprès de 196 membres, on apprend que 44,7 % des répondants demeureraient avec la chambre fusionnée. Le même pourcentage répond que tout dépendrait de la façon dont la fusion serait réalisée. Ce sont seulement 9,6 % qui déserteraient l'organisation.

Si 70 % des répondants considèrent important de faire partie d'une chambre de commerce, 54 % se disent plutôt en désaccord avec une fusion. La question demandait aux membres d'indiquer sur une échelle de 1 à 10, le chiffre le plus bas signifiant «très en désaccord», leur opinion sur le sujet. Un peu plus de 20 % des répondants ont répondu avec le chiffre 1 alors que 19 % se trouvent à l'autre extrémité du spectre. Ceux considérés plutôt en désaccord regroupent les chiffres allant de 1 à 5. La marge d'erreur à cette question est de 7 %, 19 fois sur 20.

56,6 % des répondants sont membres de la Chambre de commerce de Fleurimont pour son dynamisme, 46,0 % pour les activités de réseautage proposées et 41,9 % pour avoir accès à un réseau d'affaires supplémentaire.

Le sondage a été réalisé sur le site Survey Monkey, une application internet, du 11 au 17 mars. Les 386 membres actifs ont été sollicités.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer