Alcool à rabais: des plaintes contre deux bars

Deux bars de Sherbrooke ont fait l'objet d'une plainte de la part du Conseil... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Deux bars de Sherbrooke ont fait l'objet d'une plainte de la part du Conseil d'éthique de l'industrie québécoise des boissons alcooliques. L'organisme a dévoilé lundi son 8e rapport annuel sur les pratiques des membres de l'industrie en matière de communication, de commercialisation et de promotion de l'alcool.

Le bar Le Living Room est accusé d'offrir de l'alcool à très bas prix ou gratuitement aux filles, ce qui peut conduire à une surconsommation d'alcool. La Cage aux sports Sherbrooke offrait quant à elle pendant cinq minutes des shooters à 5 $, ce qui poussait les clients à en commander beaucoup dans un court laps de temps.

Sans surprise, plusieurs bars du Québec ressortent dans le rapport pour avoir usé de méthodes de promotions sexistes, allant même jusqu'à exploiter la sexualité, vendant l'alcool à des prix dérisoires ou en l'offrant gratuitement, toujours dans le but d'attirer la clientèle en dépit de la loi.

Pour une deuxième année consécutive, le rapport du Conseil dénonce la pratique courante des chaînes d'épiceries et de plus en plus de stations-service qui banalisent l'alcool en l'utilisant comme appât pour attirer le consommateur en magasin à un point tel qu'elles en font un produit d'appel pour attirer les consommateurs dans leurs établissements et qu'elles contournent également de manière flagrante le prix minimum de la bière.

« Notre rapport contient des exemples de promotions, qui font totalement fi de l'éthique commerciale et des exemples de contournements grossiers des lois, non seulement en toute impunité, mais surtout de manière tout à fait légale et dûment approuvée par les autorités réglementaires », a précisé Me Claude Béland qui invite la ministre de la Sécurité publique à réfléchir sérieusement à la limitation du nombre de permis d'établissements licenciés et à mettre sur pied un encadrement plus rigoureux et plus restrictif des permis émis chaque année.

Nouveauté cette année : le Conseil a souhaité cette année mettre en lumière quelques modèles et pratiques exemplaires qu'il lui a été donné d'observer en 2014.

Parmi les exemples, la grande majorité des pubs irlandais de Montréal avaient accédé à la demande d'Éduc' alcool et des Sociétés irlandaises unies de diffuser massivement auprès de leur clientèle le Guide de survie que les deux organismes avaient coédité pour promouvoir la modération dans la consommation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer