Le quartier Est a son circuit de murales

Le collectif MURIRS a procédé hier au dévoilement... (IMACOM, Maxime Picard)

Agrandir

Le collectif MURIRS a procédé hier au dévoilement de la première oeuvre du nouveau circuit Murales de l'Est. Propriétaire d'immeubles, l'homme d'affaires Patrick Rahimaly n'a pas hésité à prêter au moins deux murs au projet, soit le 381 et le 610, rue King Est. M. Rahimaly pose avec Serge Malenfant, président de MURIRS, et Rémi Demers, président de Destination Sherbrooke et conseiller municipal.

IMACOM, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Les murales géantes qui caractérisent le centre-ville de Sherbrooke depuis 2002 gagnent maintenant l'est de la ville. D'ici la fin d'avril, 10 oeuvres seront accrochées sur des immeubles de la rue King Est, entre Bowen et la 18e avenue, pour créer le circuit des Murales de l'Est.

Ces murales ont été créées en direct à Sherbrooke en août dernier, par des artistes locaux, nationaux et internationaux, lors du premier Symposium Art Mural tenu sous le chapiteau au Marché de la gare.

La première murale dévoilée vendredi est l'oeuvre coup de coeur du public de ce Symposium, celle de l'Allemand Steffen Junemann. Elle a été accrochée au mur d'un nouvel édifice résidentiel et commercial construit sur King Est, tout près de l'intersection Papineau et Murray.

Le choix de l'arrondissement de Fleurimont pour installer ces 10 murales s'est fait naturellement, relate le président du collectif MURIRS, Serge Malenfant.

« À partir de la murale Progrès dans l'Est, au coin de King et Bowen Sud, les gens n'auront pas à chercher pour trouver les Murales de l'Est, c'est dans le prolongement naturel, dit-il. Puis il y a une énergie très palpable dans ce secteur de la ville à laquelle on a voulu se greffer. »

Président de Destination Sherbrooke et conseiller municipal dans cet arrondissement, Rémi Demers était on ne peut plus heureux de ce choix.

« On met beaucoup d'efforts depuis quelques années pour embellir le quartier, avec la collaboration des commerçants et de Rues principales. Il y a eu l'arbre métallique juste un peu plus haut sur King, le mobilier urbain, le programme de rénovation de façades. De plus, les murales sont un projet que la population a adopté. Les gens sont heureux de les voir », constate-t-il, en convenant que les Murales de l'Est pourraient bien faire des jaloux dans les autres arrondissements!

« Ç'a toujours été le principe (de faire des jaloux), rétorque en souriant M. Malenfant. Sherbrooke est une grande galerie à ciel ouvert avec ses sculptures, son cénotaphe, et les murales en trompe-l'oeil font partie de la galerie. Comme dans un musée, il y a en a pour tous les goûts. »

Il y aura une deuxième édition du Symposium Art Mural de Sherbrooke cet été, l'affaire est classée à 99 pour cent, confirme MURIRS. On examine encore quel secteur de la ville pourrait être embelli par les oeuvres produites.

Quant au circuit des murales du centre-ville, qui en compte 14, le collectif entend y revenir plus tard.

« Il reste quelques beaux espaces au centre-ville à une distance de marche intéressante des autres oeuvres. Mais on s'est concentré sur d'autres projets et d'autres secteurs de la ville pour le moment. On voulait aussi sortir de nos frontières », précise M. Malenfant, en rappelant que son organisme participe à une première oeuvre collective à l'international, à Yingtan en Chine, qui sera dévoilée le 2 mai prochain.

À PROPOS DE L'OEUVRE

Désir global est une création de l'artiste allemand Steffen Junemann, spécialisé en trompe-l'oeil. La murale a été réalisée avec la complicité d'élèves de 8e année. On peut lire en arrière-plan de cette murale le mot « PEACE » dans les tons de blanc, une couleur qui symbolise la paix. En avant-plan, deux adolescents tiennent une corde sur laquelle sont accrochées cinq images produites par des collègues de classe. Comme les autres murales sherbrookoises, Désir global est documenté dans le circuit interactif offert en BaladoDécouverte.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer