Le centre d'hébergement d'Youville sera agrandi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le centre d'hébergement d'Youville du CSSS-IUGS sera bientôt agrandi. Ce projet de 4 millions $ permettra d'augmenter le nombre de chambres pour une personne dans l'établissement.

C'est l'aile 6 qui sera agrandie vers la rue Belvédère sur trois étages avec un rez-de-jardin au premier étage. Il n'est cependant pas question d'ajouter de lits aux 750 inscrits au permis des quatres centres d'hébergement et de soins de longue durée.

«Le centre d'hébergement Youville était l'établissement qui avait le plus haut quota de chambres pour deux personnes, alors nous voulons nous approcher des cibles du ministère en augmenter le nombre de chambres simples», fait savoir Annie-Andrée Émond, chef de service aux communications du CSSS-IUGS.

Par la même occasion, on aménagera des espaces de vie mieux adaptés aux patients qui présentent des troubles de démence. Par exemple, les personnes souffrant de démence (notamment l'Alzheimer) ont l'habitude de marcher beaucoup. En leur offrant des corridors de déambulation mieux adaptés, ils éviteront par exemple de rentrer dans des chambres qui ne sont pas les leurs.

Le chantier est évalué à environ 4 millions $. Une partie du financement provient du fonds d'immobilisation du CSSS-IUGS, qui recevra aussi une aide financière gouvernementale. Le projet, sur lequel planchent les administrateurs du CSSS-IUGS depuis plus d'un an et demi, est attaché financièrement, et la création du CIUSSS de l'Estrie-CHUS ne changera rien à sa réalisation.

Les travaux devraient commencer au printemps l'an prochain pour se compléter à l'automne 2017.

Rappelons que, récemment, le CSSS-IUGS a dû utiliser des salles de loisirs au centre d'hébergement d'Youville pour les transformer en chambres à quatre lits. Le syndicat et des proches des patients hospitalisés avaient décrié cette situation qui s'était résorbée par la suite. Des lits de débordement sont toutefois encore ouverts aux centres d'hébergement d'Youville et Saint-Joseph.

«Ce projet ne règle pas la question du nombre de lits. On y travaillait bien longtemps avant de devoir faire les aménagements dans les salles des loisirs. Cependant, l'agrandissement nous donnera plus de marge de manoeuvre si jamais nous devions encore ouvrir des lits de débordement», ajoute Annie-Andrée Émond.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer