134,9 M$ pour les routes en Estrie

Le ministre des Transports Robert Poëti était de passage à Sherbrooke vendredi... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le ministre des Transports Robert Poëti était de passage à Sherbrooke vendredi matin pour annoncer des investissements de 134,9 M$ sur le réseau routier de l'Estrie pour la période 2015-2017.

Parmi les axes touchés par les travaux, l'autoroute 410 sera prolongée de l'échangeur Belvédère à l'échangeur des routes 108 et 143. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) procède par ailleurs à l'acquisition de terrains sur le tracé de la phase 2 de l'autoroute 410. Ni M. Poëti ni le député de Saint-François Guy Hardy n'ont été en mesure de préciser un échéancier pour cette deuxième phase, qui aboutira près de la ferme expérimentale dans l'arrondissement de Lennoxville.

Des travaux d'asphaltage sont prévus sur l'autoroute 55 entre Windsor et Sherbrooke alors que le pont enjambant la rivière Kokombis, sur la route 204 à Frontenac, sera reconstruit. Celui enjambant la rivière Coaticook à Dixville subira le même sort.

Le pont d'étagement au-dessus de la route 143, sur la rue Galt Ouest à Sherbrooke, fera aussi l'objet d'une réfection. La route 112 sera réasphaltée de Stukely-Sud  jusqu'à la limite est de Saint-Étienne-de-Bolton et du nord de la municipalité de Magog à la rue Docteur-Gadbois.

Quant au viaduc des Grandes-Fourches au centre-ville de Sherbrooke, il devrait être reconstruit selon les échéanciers, soit en 2016 ou 2017. Le MTQ et la Ville de Sherbrooke sont à négocier un protocole d'entente puisqu'ils sont partenaires dans le projet.

Du montant investi en Estrie, 61,4 M$ sont consacrés à la conservation des chaussées et 32,9 M$ sont investis dans le développement du réseau routier. Ce sont au total 129 chantiers qui sont concernés, permettant la création ou le maintien de 859 emplois.

Les investissements de 134,9 M$ sont inférieurs de 46 M $ à ceux de l'an dernier. Le ministre Poëti a expliqué cette réalité par la qualité du réseau estrien, en meilleur état que la moyenne, et à un investissement moins important dans le prolongement de l'autoroute 410.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer