Aéroport: Bolduc croit au projet ALERTE

Le député de la circonscription de Mégantic Ghislain Bolduc voit d'un bon oeil... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le député de la circonscription de Mégantic Ghislain Bolduc voit d'un bon oeil le projet de centre de sûreté ALERTE à l'aéroport de Sherbrooke. Il estime qu'il y a toutefois encore loin de la coupe aux lèvres.

Ghislain Bolduc... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Ghislain Bolduc

Archives La Tribune

Rappelons que le projet divisé en trois phases vise à établir un centre de formation et d'entraînement sur la sûreté aéroportuaire, une vitrine industrielle et un Centre d'intégration technologique près de l'aéroport de Sherbrooke. Évalué à 22 M$, il serait financé, selon le montage financier du résumé de projet, à près de 15 M$ par les deux paliers de gouvernement. Des formations pointues pourraient être offertes dès cet automne ou dans les premiers mois de 2016.

«Nous avons un projet intéressant, mais il n'en est qu'à ses premiers balbutiements, et j'insiste là-dessus. Nous n'avons pas encore de directeur de projet. Il n'y a pas de budget avec des sous dedans», commente le député de Mégantic, qui représente entre autres la municipalité de Cookshire-Eaton, où se trouve l'aéroport.

«Il y a encore beaucoup de terrain à couvrir avant de dire que nous avons un projet en bonne et due forme, mais il s'agit d'une belle occasion, il n'y a pas de doute. Il faut définir le mandat, rendre le projet présentable et en faire la promotion...»

Ghislain Bolduc rapporte qu'aucune demande de subvention n'a encore été déposée. Le vote d'appui que prenait le conseil municipal de Sherbrooke lundi visait justement à ajouter du poids à une éventuelle demande de subvention. «Nous ne sommes pas rendus au financement public. Il faut voir qui est prêt à contribuer et ensuite déterminer combien il nous manque.»

Le député ne croit pas que les mesures d'austérité, qu'il qualifie plutôt de rigueur financière, puissent être un obstacle pour le centre de sûreté ALERTE. «Quand nous avons un bon projet entre les mains, nous lui accordons du financement. Ce projet a le potentiel de faire partie de la relance de la région. Mon intérêt est de favoriser le développement économique de ma circonscription et le parti vise également le développement économique. Une fois que le projet sera monté, financé, structuré, et présenté en bonne et due forme, on verra à quelle vitesse nous pourrons le faire avancer.»

M. Bolduc ne voit toutefois pas comment les porteurs du dossier pourront recueillir le financement privé nécessaire à court terme. «Nous ferons tout ce que nous pouvons pour que le projet arrive à bon port. Il a le potentiel de contribuer au développement du territoire et de créer de l'emploi.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer