La Ville adopte l'un des derniers jalons de la fusion municipale

La Ville de Sherbrooke a adopté un projet de règlement de zonage et... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Ville de Sherbrooke a adopté un projet de règlement de zonage et lotissement, lundi, qui constitue un des derniers jalons de la fusion municipale. Il s'agit d'harmoniser les règles urbanistiques pour l'ensemble de la ville, qui jongle pour le moment avec dix règlements différents en fonction notamment des territoires des anciennes villes.

Le processus de consultation qui suit l'adoption du projet de règlement entraînera l'application d'un seul règlement pour l'ensemble de la Ville.Cette étape survient à la suite de l'entrée en vigueur du schéma d'aménagement et de développement révisé en novembre 2014. La règlementation actuelle date de 1987. Plus de 500 amendements ont été apportés dans les dix dernières années.

« Nous nous intéressons à la règlementation pour le zonage, à tout ce qui concerne le quotidien des gens et des promoteurs quand ils veulent demander un permis. Nous sommes la seule ville fusionnée qui n'avait pas harmonisé ses règlements sur l'ensemble du territoire. Ça constitue une étape qui permettra d'être plus équitable, de faciliter le travail des gens au service de la planification et du développement urbain et celui des promoteurs qui ont à composer avec des règlementations différentes dépendamment d'où se situe leurs projets », explique la présidente du comité consultatif d'urbanisme Nicole Bergeron.

« Le projet n'est peut-être pas parfait, mais entre ce que nous avons présentement et ce que nous proposerons à la population, il y a vraiment une nette amélioration. Nous étions dus pour simplifier le processus pour tout le monde. Bien sûr, des modifications continueront d'être apportées dans le temps et nous tenons compte des activités déjà observées sur le terrain. Nous avons tenté de confirmer ce qui existait déjà. Dans des développements de pôles résidentiels ou commerciaux, nous avons tenté d'ajuster, en fonction des tendances d'aujourd'hui, vers quoi nous voudrions aller. Pour quelqu'un qui a déjà sa propriété de construite, ça ne changera pas grand-chose. Dans les zones de développement, il est possible qu'il y ait des mesures d'atténuation qui ne sont pas pareilles comme avant. »

Concrètement, les nouvelles règles permettront notamment une uniformité dans la conservation des arbres. Il est proposé de privilégier la protection des arbres existants sur les terrains à construire. Des normes sur le type d'enseignes que les commerces pourront utiliser seront aussi uniformisées pour que des secteurs semblables à Fleurimont et Rock Forest soient soumis aux mêmes restrictions.Un total de 1000 hectares sont ciblés pour du développement résidentiel prioritaire et 500 hectares supplémentaires ont été ciblés pour du développement dans plus de 15 ans.

Des mesures de transition entre les secteurs déjà développés et ceux à construire sont prévues pour que les mêmes types de bâtiments, des résidences unifamiliales par exemple, se retrouvent dans le même secteur.Dans le même sens, 80 % des nouveaux bureaux devront être installés au centre-ville alors que les 20 % restants pourront être répartis dans les secteurs de la rue King Est et de la 20e Avenue, de la rue King Est et du chemin Duplessis, de la rue King Ouest et de la rue Marconi ou dans le secteur de Global Excel sur la rue Queen.

Le site realisonssherbrooke.ca regroupe toute la documentation disponible sur le schéma d'aménagement, la refonte règlementaire, de même que les dates des journées portes ouvertes où il sera possible de discuter avec des urbanistes du service de la planification et du développement urbain. Une carte interactive permettra aux citoyens de retrouver leurs propriétés et de comprendre le zonage qui y est affecté.

Des séances de consultation publique, qui seront webdiffusées, se tiendront dans chacun des six arrondissements entre le 20 mai et le 17 juin. Le projet de règlement amendé sera présenté au conseil municipal cet automne et un processus de registre pour l'ensemble du territoire suivra.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer