Le CSSS-IUGS veut bonifier son statut

Luce Beauregard... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Luce Beauregard

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le CSSS-IUGS pourrait sous peu devenir le premier institut universitaire de première ligne en santé et en services sociaux (IUPLSSS) du Québec. Cette désignation bonifierait son statut actuel de centre affilié universitaire (CAU). Une équipe de quatre personnes du CSSS-IUGS était présente à Québec mardi pour défendre le dossier devant des auditeurs du ministère de la Santé et des Services sociaux, qui devrait rendre une décision d'ici le 31 mars.

Une soixantaine de chercheurs travaillent en ce moment pour le CAU du CSSS-IUGS, jumelant ces tâches avec, notamment, leurs postes de professeurs à l'Université de Sherbrooke.

Concrètement, cela donnerait à ce grand établissement de santé davantage de moyens pour bonifier ses projets de recherches.

«En ce moment, nos recherches avec le CAU sont en lien avec les services sociaux. Avec la désignation d'IUPLSSS, nous pourrons étendre nos recherches à tous les domaines de la santé et des services sociaux», fait savoir Luce Beauregard, directrice adjointe du CSSS-IUGS.

Recherches centrées sur le milieu

L'Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke (IUGS) veille depuis longtemps à présenter une programmation scientifique qui réponde aux besoins du milieu.

«On ne se dit pas : «ce serait l'fun de faire une recherche sur ce sujet». On écoute les gens du milieu, et on fait des projets de recherches qui répondent aux besoins du milieu», précise Mme Beauregard.

Dans le contexte du milieu de la santé actuel où les ressources se font rares et les problématiques de santé de plus en plus complexes, le lien entre la recherche scientifique, la formation, l'enseignement et la pratique professionnelle est largement reconnu comme l'un des principaux facteurs de l'innovation. L'intégration d'une mission universitaire dans certains établissements du réseau de la santé et des services sociaux est donc de plus en plus importante pour mener à la réalisation de recherches qui, en fin de compte, donneront des résultats concrets et tangibles.

Une désignation importante

La fusion des établissements de santé estriens pour créer le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Estrie - Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CIUSSS-CHUS) ne change rien à l'importance pour le CSSS-IUGS d'obtenir cette désignation.

«La loi précise que les établissements se joindront au CIUSSS-CHUS avec leurs désignations respectives. Dans ce cadre, je dirais même que c'est encore plus important pour le CSSS-IUGS d'obtenir le statut d'IUPLSSS parce que nous nous joindrons à d'autres établissements qui font de la recherche, comme le Centre de recherche du CHUS. C'est une désignation complémentaire. Nous travaillons déjà avec les chercheurs du CHUS, et nous souhaitons renforcer nos liens avec eux», ajoute la directrice adjointe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer