L'UdeS impliquée dans une vaste étude sur le vieillissement

Hélène Payette... (Archives La Tribune)

Agrandir

Hélène Payette

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV), qui permettra de mieux comprendre le vieillissement des Canadiens, reçoit un coup de pouce financier de 41,6 M $ des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) afin d'assurer la poursuite des travaux au cours des cinq prochaines années.

L'Université de Sherbrooke est l'une des deux institutions qui chapeautent cette étude au Québec.

L'ÉLCV, démarrée en 2010 et qualifiée d'enquête « la plus vaste du genre jamais entreprise au pays », regroupera de l'information sur 50 000 personnes âgées entre 45 et 85 ans, qui seront suivies pendant 20 ans. L'enquête s'attarde à une foule d'aspects, des saines habitudes de vie en passant par le développement des maladies.

Dre Hélène Payette, chercheure responsable du site de l'ÉLCV à l'UdeS, s'intéresse plus particulièrement aux saines habitudes de vie.

L'ÉLCV est menée par des chercheurs affiliés aux universités McMaster, McGill et Dalhousie, en collaboration au Québec avec l'UdeS et l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer