Sournoise sclérose en plaques: une course s'organise

La Grande Course a été lancée par Dr... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

La Grande Course a été lancée par Dr Maurice Lamontagne, Hélène Viens, présidente de l'AS PE, Natacha Bourget, chef de projet, et Jean-Pierre Perreault, vice-doyen à la recherche et aux études supérieures à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'UdeS.

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) «La sclérose en plaques est une maladie qui se vend mal et, avouons-le, elle est un peu délaissée par la recherche à l'Université de Sherbrooke. Ce qui n'empêche pas les gens atteints de vivre une série de deuils. C'est une maladie chronique et dégénérative, les symptômes ne sont pas toujours apparents, mais ils sont présents et incapacitants. »

La recherche, c'est la clé. Le constat est d'une évidence frappante pour René McKay et l'Association de la sclérose en plaques de l'Estrie.

Par contre, la sollicitation pour la recherche médicale a connu une explosion vertigineuse au cours des dernières années; à un point tel que les organismes doivent rivaliser d'ingéniosité afin d'impliquer la population dans leurs campagnes de financement respectives.

« On n'a donc pas le choix d'innover, de trouver de nouvelles idées. Le financement traditionnel, c'est terminé. Avec la présentation de la Grande Course, on profite de l'occasion pour faire d'une pierre, deux coups : amasser des fonds et promouvoir l'activité physique chez les personnes atteintes. »

Hélène Viens, membre du conseil d'administration de l'Association de la sclérose en plaques de l'Estrie (ASPE), sait très bien de quoi elle parle. Elle-même atteinte de la SP, elle a déménagé à Sherbrooke il y a trois ans afin, entre autres, de profiter des activités physiques novatrices mises sur pied ici.

« Je suis atteinte de la SP depuis 11 ans. Quand je suis arrivée ici, j'avais besoin d'une canne pour marcher. Tranquillement, j'ai commencé l'activité physique à raison de trois heures par semaine. Ç'a fait toute une différence. »

Cinq épreuves

Voilà pourquoi l'ASPE a mis sur pied la Grande Course, un événement regroupant cinq épreuves de course à pied, qui se déroulera le 11 juillet. Les participants arpenteront les sentiers du mont Bellevue et le départ s'effectuera dans le stade d'athlétisme de l'Université de Sherbrooke sur les différentes distances proposées, soit le 1 km de participation, le défi relais 4X400 m, le 5, le 10, le 21 km ou le demi-marathon.

L'objectif est d'attirer 3000 coureurs de tous les niveaux. Tous les profits serviront à financer la recherche en sclérose en plaques, précisément à l'Université de Sherbrooke.

« C'est un événement qui nous permet de regrouper plusieurs partenaires, dont la faculté de médecine, la faculté d'éducation physique et sportive et le service des stages et du placement, grâce au programme d'appariement. L'objectif est de financer le programme de bourses de recherche à la maîtrise sur la SP, afin de former et de sensibiliser la relève médicale à cette maladie », a indiqué René McKay.

« C'est l'an 1 d'un programme que l'on veut récurrent. L'objectif est d'amasser 500 000 $ en quatre ans et que la faculté de médecine double la mise. Ce partenariat va permettre la tenue de nouveaux projets de recherche en SP à l'Université de Sherbrooke. »

« La recherche a fait de grands bonds depuis une vingtaine d'années environ. Mais il y a encore des obstacles; par exemple, la détection n'est toujours pas facile; on estime qu'il y a entre 1000 et 2000 personnes atteintes en Estrie. On ne connaît pas avec précision les facteurs de déclenchement de la maladie qui affecte nos mécanismes de défense. Ce qu'on constate, c'est que la SP est plus présente dans les climats nordiques, comme dans les pays scandinaves en Europe, ou en Amérique du Nord. Mais on ne sait pas pourquoi », a précisé le docteur Albert Lamontagne, neurologue, professeur à la faculté de médecin et chercheur impliqué en SP.

L'entraîneur-chef du Phoenix de Sherbrooke Judes Vallée et l'animateur et chroniqueur sportif Marc Bryson, du 107,7 FM seront porte-paroles de la Grande Course.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer