Actions interculturelles dépose son projet «Jeunes femmes en route vers la réussite»

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Actions interculturelles a présenté, récemment, à l'Assemblée nationale le sommaire de la recherche-action « Jeunes femmes en route vers la réussite », qui s'inscrit dans le cadre du programme de Promotion de la femme de Condition féminine Canada.

Actrices de changement, la quarantaine de jeunes femmes d'ici et d'ailleurs qui ont participé au projet depuis 2013 s'affairent depuis des mois à identifier les obstacles reliés à l'éducation et à l'emploi que rencontrent les jeunes femmes de 18 à 25 ans et qui nuisent à leur plein épanouissement économique.

Elles ont abordé de nombreuses questions épineuses, dont celles portant sur l'égalité entre hommes et femmes, la discrimination basée sur le sexe et l'origine, et la conciliation travail-études. Elles ont également rejoint près de 500 personnes, dont plusieurs intervenants et représentants des instances régionales et municipales, pour assurer une meilleure compréhension des enjeux liés au parcours socioprofessionnel de ces jeunes Québécoises et Néoquébécoises.

« Tout au long du processus, que ce soit lors des groupes de discussion, des formations d'appoint, des tournées de sensibilisation et de visibilité ou des rendez-vous avec des personnes influentes, ces femmes se sont démarquées par leur engagement. Leur désir de faire avancer les choses pour toutes les femmes qui peinent à s'enrichir et à se tailler une place en emploi est admirable », souligne Jacques Vidal, président du conseil d'administration d'Actions interculturelles.

Dix solutions concrètes

« Ces femmes contribuent à une société plus juste et plus diversifiée en proposant 10 solutions concrètes qui contribueront vraiment à faire avancer la situation des femmes et leur intégration au marché de l'emploi », renchérit Mohamed Soulami, directeur général d'Actions interculturelles.

En comptant sur l'appui de plusieurs acteurs du milieu, ces participantes sont maintenant prêtes à présenter le fruit de leurs efforts et proposer leurs solutions qui concernent divers paliers d'intervention afin de développer des outils, un réseau et des techniques qui enrichiront leurs perspectives économiques.

Quelques exemples de propositions déposées : intégrer le bénévolat au parcours scolaire régulier par une forme d'accréditation dès l'école secondaire, élargir la réglementation de l'accessibilité des programmes universitaires et des stages coopératifs pour les étudiants internationaux, centraliser le processus de reconnaissance de diplômes auprès d'une instance gouvernementale affranchie des ordres professionnels et offrir une variété de formations aux employeurs à propos de l'égalité entre hommes et femmes et de la gestion de la diversité culturelle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer