Le futur toit de la place Nikitotek rapporte déjà

Les ventes de forfaits de groupe vont bon... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Les ventes de forfaits de groupe vont bon train pour la saison estivale 2015 du spectacle de Québec Issime à la place Nikitotek.

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Avant même le début de la construction du toit qui recouvrira la place Nikitotek, les ventes vont bon train pour les forfaits de groupe. Le producteur des spectacles de Québec Issime, Robert Doré, confirme qu'une quinzaine d'autobus ont déjà confirmé leur présence pour l'été prochain.

« Les réservations d'autobus ont commencé alors que nous n'avons même pas fait de publicité. Nous avons une quinzaine de réservations en ce moment. L'an dernier, nous avions reçu deux autobus et il y en a un qui ne savait pas qu'il n'y avait pas de toit, parce qu'il n'aurait probablement pas réservé. Je suis sûr que nous aurons un très bel été », commente M. Doré.

Le producteur fait valoir que ses autres productions, à la Place des arts de Montréal et à Trois-Rivières, ont toujours généré au moins 2000 entrées dans le marché de groupe.

Le directeur général de Destination Sherbrooke, Denis Bernier, se réjouit des réservations déjà confirmées. « Nous avons aussi des gens de chez nous qui sont allés à Boston récemment pour travailler le marché de groupe avec les voyagistes. C'est le produit tout désigné pour courtiser le marché américain. »

M. Bernier ajoute que les clients arrivant en autobus proviennent nécessairement de l'extérieur de la ville. « C'est l'effet direct du toit et ça fait rayonner Sherbrooke. Quand on dit que la place Nikitotek n'est pas un produit d'appel, c'est quand même 45 % de la clientèle l'été dernier qui venait de l'extérieur d'un rayon de 40 km et parmi ces visiteurs, neuf sur dix venaient principalement pour le spectacle. »

Le président de Destination Sherbrooke, Rémi Demers, y voit aussi une excellente nouvelle. « Je crois que nous faisons un bon coup. Le toit fait toute la différence. Ça signifie que le spectacle a lieu beau temps, mauvais temps. »

report

Le report de la signature du protocole d'entente pour la construction du toit, qui reviendra au conseil municipal du 2 mars, n'offusque pas M. Doré. « Ça ne change rien pour nous. C'est un processus municipal qui doit suivre son cours. C'est une démocratie et ils ont besoin de tous les éléments pour prendre une décision. Ça fait 20 ans que je fais du spectacle. C'est comme ça que ça se passe toujours. C'est une entreprise privée qui travaille avec une Ville. Nous avons des comptes à rendre et c'est normal. La population a des questions et je suis très à l'aise avec ça. »

Denis Bernier est du même avis. « Il est normal et souhaitable de faire des vérifications par souci de transparence. Toutefois, le débat sur la construction du toit a déjà eu lieu. La décision a été prise. Nous sommes à l'étape d'entériner la décision qui a été prise, pas à refaire le débat. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer