Le Caffucino s'entend à l'amiable avec Labatt

Les produits Labatt sont de retour dans toutes les succursales des Brûleries... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les produits Labatt sont de retour dans toutes les succursales des Brûleries Caffuccino de Sherbrooke et Magog aux côtés de ceux de la brasserie Sleeman Unibroue.

Poursuivies pour 809 000 $ pour bris de son contrat d'approvisionnement avec Labatt, les Brûleries Caffuccino et Sleeman se sont entendues à l'amiable avec le brasseur dans le cadre d'une entente hors cour. L'entente entre les avocats des trois entités pour mettre fin aux procédures devant la Cour supérieure a été signée au début du mois de février.

«C'est une entente confidentielle. Je ne peux en dévoiler les clauses. La seule chose que je peux dire c'est que je suis bien content que ce soit réglé», explique le propriétaire des Brûleries Caffuccino, Michel Lussier.

Les clients des Caffuccino pourront s'y procurer les produits des deux brasseurs.

«Nous aurons accès aux meilleurs produits des deux brasseurs dans toutes nos succursales», confirme Michel Lussier.

Résiliation de contrat

Labatt avait déposé en septembre 2012 une poursuite en dommages et intérêts de 1 881 509 $, qui avait été réduite à 809 000 $, contre le Caffuccino pour résiliation unilatérale des termes du contrat d'approvisionnement qui liait les deux entreprises jusqu'au 31 décembre 2015.

Selon la requête introductive d'instance, Labatt reprochait aux Brûleries Caffuccino d'avoir résilié leur entente en juin 2012. Les Caffuccino avaient alors conclu une entente avec l'un des concurrents de Labatt, la brasserie Sleeman Unibroue.

Dans sa poursuite, Labatt tenait aussi son concurrent Sleeman Unibroue solidairement responsable des dommages «incluant une perte de profits ainsi qu'une perte de valeur marketing et de visibilité «.

Dans le cadre de ces procédures civiles, Labatt avait réclamé une ordonnance de confidentialité concernant la marge bénéficiaire nette d'une caisse de produits Labatt qui lui avait été refusée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer