Le coût du toit de la place Nikitotek connu lundi

Rémi Demers... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Rémi Demers

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le coût réel du toit de la place Nikitotek sera dévoilé lundi prochain lors de la séance du conseil municipal de Sherbrooke. Les élus auront à ce moment à se prononcer sur le protocole d'entente qui liera Québec Issime à la Ville de Sherbrooke pour payer l'infrastructure. Si le chiffre de 750 000 $ a été avancé lors du dépôt du budget en décembre, ce sont 900 000 $ qui ont été réservés au fonds de roulement au début du mois de février.

Le président de Destination Sherbrooke, le conseiller Rémi Demers, tente de dissiper la confusion. « Depuis assez longtemps, nous estimions que le coût du toit serait d'environ 900 000 $. Lors de la dernière évaluation concrète, c'est plutôt le chiffre de 750 000 $ qui primait. »

Lundi soir, ce sont deux ententes qui seront soumises à l'approbation du conseil. La première portera sur la production du spectacle De Willie à Dolly alors que la seconde visera directement le financement du toit. « Nous respecterons l'entente à laquelle les élus ont donné leur accord au moment du budget. Nous respecterons les paramètres établis. Le prix qui sera présenté sera le prix final. Le principe de paiement du toit dans son entièreté par le promoteur sera respecté. Si le chiffre variait, ce ne serait pas énorme. On demeure dans les paramètres de ce qui avait été mentionné », explique Rémi Demers.

M. Demers est catégorique : les budgets d'immobilisation sont élaborés pour une période de trois ans et le montant associé au toit a toujours été de 900 000 $. « En décembre, nous avons avancé le chiffre de 750 000 $ parce que c'était la plus récente estimation. Nous réservons toujours une somme approximative pour les immobilisations, mais s'il y a un solde au moment de payer la facture, ce montant peut être récupéré. »

Pourquoi était-il nécessaire de transférer 900 000 $, initialement prévus sous la forme d'un emprunt, dans le fonds de roulement lors du dernier conseil alors que le protocole d'entente sur la construction du toit ne sera approuvé que la semaine prochaine? « L'accord de principe était déjà là. Il fallait mettre la machine en marche pour obtenir le financement le plus rapidement possible. Les projets en immobilisation sont approuvés tôt en début d'année. Nous n'avons pas isolé celui du toit. »

Lors du dépôt du budget en décembre, le maire Bernard Sévigny avait expliqué que le toit de la place Nikitotek serait entièrement financé par le privé à raison de 75 000 $ par année pendant dix ans.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer