Le Carnaval veut «créer des souvenirs»

Le comité organisateur du 49e Carnaval de Sherbrooke amorce la dernière ligne... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Le comité organisateur du 49e Carnaval de Sherbrooke amorce la dernière ligne droite : dans 15 jours, la grande fiesta hivernale s'ébranlera pour trois jours au parc Jacques-Cartier et pour une soirée au centre-ville de Sherbrooke.

« Ça va être tout un carnaval! », lance avec enthousiasme la nouvelle coordonnatrice de l'événement Claudine Roussel.

« On veut créer des souvenirs! » renchérit son président du conseil d'administration Renald Dubé.

L'événement débutera avec le traditionnel carnaval scolaire, le vendredi 27 février en journée, le rendez-vous des écoliers et des bambins des garderies de la région qui voudront sans doute en faire une répétition générale de la semaine de relâche qui s'amorce... Déjà 1400 jeunes sont inscrits, ont précisé hier les organisateurs.

En soirée, la nouveauté de la programmation 2015 prend la forme d'une soirée spéciale au snowpark du Carnaval, où on pourra s'initier au snowskate, un skate modifié pour aller sur la neige qui gagne en popularité.

Samedi et dimanche, toujours au parc Jacques-Cartier, toutes les activités habituelles seront déployées pour faire sortir les carnavaleux : traîneau à chiens, glissade sur tube, paroi d'escalade, promenade en carriole jusqu'au Marché de la gare, tour de poney, cardio plein air, tire sur la neige, danse en ligne sous le préau, musique sous le chapiteau et la liste est encore longue. Quelques-unes de ces activités, précisons-le, requièrent le laissez-passer qu'on pourra se procurer sur le site au coût de 10 $ ou en prévente au coût de 8 $.

En soirée du samedi 28 février, les activités se déplaceront vers le village nocturne du centre-ville de Sherbrooke avec la fameuse glissade sur tube dans la côte King et la tyrolienne (le laissez-passer est requis pour ces deux activités), de la musique et un défilé de mode sur les scènes Loto-Québec et CFLX, ainsi qu'un feu d'artifice lancé au coin des rues Frontenac et Wellington Nord à 20 h.

Une vingtaine de commerçants s'installeront aussi sur la rue pour offrir des bouchées un petit-boire aux visiteurs.

« C'est avec des événements comme celui-là qu'on arrive à promouvoir le centre-ville et à le faire bouger. C'est bon pour les commerçants et c'est bon pour les restaurateurs», s'est réjoui un administrateur de l'Association des gens d'affaires du centre-ville, Philippe Dusseault, qui est à peaufiner la préparation de ce village nocturne.

Le 49e Carnaval de Sherbrooke prendra fin à 17 h le dimanche 1er mars, mais rendez-vous est donné pour une dernière activité à 18 h 15, soit la Marche de l'amitié, une promenade aux flambeaux pour la paix dans le monde.

Rappelant que l'édition 2014 avait attiré pas moins de 50 000 visiteurs, le maire Bernard Sévigny a précisé que la Ville contribue pour 100 000 $ en biens et services au budget de l'événement. Une somme bien investie, dit-il, pour trois jours mémorables à l'aube de la semaine de relâche scolaire.

Tout au long du Carnaval, la Société de transport de Sherbrooke offrira l'accès à ses autobus au coût de 1 $.

Soulignons enfin que le Carnaval se classe depuis 2012 au rang des événements écoresponsables.

www.carnavaldesherbrooke.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer