Soirée annuelle du Mérite estrien : partager la lumière

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) Ils excellent dans leur secteur d'activités, ils s'investissent par pure passion, ils ne comptent plus les heures mises au service de leur communauté, et jeudi, c'était au tour de la région de saluer leur mérite et de les remercier chaleureusement à l'occasion de la soirée annuelle du Mérite estrien de La Tribune.

Alexandre Blais... (Imacom, René Marquis) - image 1.0

Agrandir

Alexandre Blais

Imacom, René Marquis

« Il y a tant de gens ici qui font des choses impressionnantes! C'est inspirant! », a lancé Alexandre Blais, un physicien et professeur à l'Université de Sherbrooke qui est lui-même monté sur scène pour cueillir une statuette dans la catégorie Innovation, pour ses travaux de portée mondiale visant à développer un ordinateur à la puissance encore inimaginable.

« Je suis chanceux, moi je suis payé pour faire ce que je fais, ajoute-t-il, mais quand je vois les grands bénévoles qui agissent par simple générosité, je trouve ça encore plus remarquable. »

Au total jeudi soir, au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, on a honoré pas moins de 65 personnes qui se sont ainsi distinguées dans huit catégories au cours de 2014.

«Et en même temps, c'est très flatteur d'en faire partie.»


Bernard-Y. Caza... (Imacom, René Marquis) - image 3.0

Agrandir

Bernard-Y. Caza

Imacom, René Marquis

Une courte vidéo

Par petits groupes, les lauréats sont montés sur scène où ils ont été applaudis par tout un parterre d'invités et de personnalités de la région, après la présentation d'une courte vidéo résumant leurs faits d'armes.

« Je reçois ce prix avec une grande fierté, a dit Caroline Sage, à qui l'on doit un peu du grand succès qu'a connu le spectacle Foresta Lumina, l'été dernier, au Parc de la Gorge à Coaticook. C'est comme une belle tape dans le dos que je reçois de ma communauté et des gens de l'Estrie. »

« C'est le fun de voir tous ces gens-là réunis parce que ce sont des gens actifs, des gens qui ont des idées, des gens qui sont des moteurs pour la région », a renchéri le propriétaire du Vieux Clocher de Magog, Bernard-Y. Caza, qui a été récompensé pour les 40 ans de sa célèbre salle de spectacles.

« Et en même temps, c'est très flatteur d'en faire partie », a-t-il ajouté, avant de partager cet honneur avec son équipe. « On a fêté nos 40 ans en 2014, on a accueilli notre millionième spectateur la semaine dernière. C'est nous qui sommes devant, mais il y a toute une équipe en arrière de ce succès; les techniciens, les gens à l'accueil, les artistes... C'est grâce à eux si on a réussi à faire quelque chose d'unique, qui est aussi devenu un moteur touristique pour la région. »

« Ce prix-là, je ne le prends pas personnellement », a également partagé la lauréate Chantale Charron, directrice de la Maison Jeunes-Est et impliquée dans le milieu communautaire depuis 30 ans. « Ce prix-là, je l'accepte pour tous ceux qui sont engagés dans le communautaire et aussi pour toute mon équipe. »

Louise Boisvert... (Imacom, René Marquis) - image 4.0

Agrandir

Louise Boisvert

Imacom, René Marquis

D'une histoire à l'autre

D'une histoire à l'autre, d'un lauréat à l'autre, on avait d'ailleurs en commun cette fierté d'être reconnu, en même temps que ce souci de vouloir partager la lumière des projecteurs.

« En relisant vos histoires, j'ai une fois de plus été impressionnée par vos parcours si singuliers, si inspirants », leur a dit la présidente et éditrice de La Tribune, Louise Boisvert, qui a pris la parole en début de soirée.

« Il y a beaucoup d'émotions dans la salle, a-t-elle également pu constater. Quand les gens reçoivent leur prix sur la scène, ils sont émotifs et ils sont fiers. »

Et ils ont bien raison.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer