Coloniser la planète Mars: Norm Green a passé son entrevue

Alors que l'astronaute Chris Hadfield prononçait deux conférences à Sherbrooke... (Photo tirée de Facebook de Norm Green)

Agrandir

Photo tirée de Facebook de Norm Green

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Alors que l'astronaute Chris Hadfield prononçait deux conférences à Sherbrooke la semaine dernière, le Sherbrookois Norm Green faisait un pas de plus vers son rêve d'être sélectionné pour prendre part à la mission Mars One. Il a passé une nouvelle entrevue en vidéoconférence avec le comité de sélection, qui se trouvait en Californie.

Norm Green... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Norm Green

Photo tirée de Facebook

M. Green, un technicien en informatique au service à la clientèle chez SherWeb, fait partie des 663 candidats toujours en lice pour coloniser la planète Mars. Le projet, lancé en 2013 par l'ingénieur néerlandais Bas Lansdorp, prévoit l'installation d'une colonie humaine sur la planète rouge. Les 24 terriens sélectionnés partiront par groupes de quatre personnes tous les deux ans. Il est prévu que le voyage ne soit qu'un aller simple.

Selon l'homme de 38 ans, l'entrevue visait principalement à le connaître davantage. S'il a signé une entente de confidentialité, il peut tout de même affirmer que l'entrevue s'est bien passée. « Je suis satisfait. J'ai étudié longtemps sur le trajet que nous emprunterions, sur la radiation à laquelle nous serions exposés. J'étais vraiment prêt. »

Norm Green se dit même de plus en plus enthousiaste à l'idée de partir sur Mars.

« Je fais de plus en plus de recherche. J'ai trouvé intéressante l'étude du MIT qui disait que nous n'aurions plus d'oxygène après 70 jours. Je fais des recherches sur les points faibles de la mission et j'ai confiance que nous serons capables. Si je n'avais pas de réponses, je serais inquiet, mais il y a toujours un moyen de contourner les problèmes. »

Les candidats qui ont passé l'entrevue connaîtront les résultats de la démarche le 18 février prochain. Le nombre de personnes retenues pour la prochaine étape, qui consistera en des tests en équipe, n'a pas été dévoilé. Sur le site internet de Mars One, il est mentionné que l'entraînement commencera en 2015 pour les candidats sélectionnés et qu'il se poursuivra jusqu'au lancement de la mission, en 2024. Les membres de la future colonie apprendront à vivre pendant une longue période de temps dans un endroit isolé. Ils apprendront à réparer leur équipement et s'entraîneront à faire pousser leur nourriture.

Les premières simulations se tiendront sur un terrain rappelant celui de la planète Mars. Un deuxième entraînement sera organisé dans un endroit plus isolé, dans le désert Arctique.

Quarante candidats seront sélectionnés et regroupés en groupes de quatre. Si un des membres du groupe n'est plus en mesure de partir pour la mission, ses coéquipiers ne pourront pas partir non plus.

Norm Green raconte que plusieurs des participants au projet sont amis sur Facebook. Ils apprennent à se connaître et ont déjà commencé à discuter du type de gouvernement qu'ils souhaitent établir sur Mars.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer