Stationnement au Phoenix : pas un manque de place, dit l'organisation

Si les constats d'infractions pour stationnement illégal s'empilent lors des... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(SHERBROOKE) Si les constats d'infractions pour stationnement illégal s'empilent lors des matchs locaux du Phoenix de Sherbrooke, ce n'est certainement pas parce qu'il manque de place pour les voitures des partisans.

À son arrivée, l'organisation du Phoenix a réalisé une étude pour savoir le nombre de stationnements jouxtant le nouveau domicile de la formation. Résultat : 2000 places.

« Une chose est sure, c'est qu'on ne manque pas de stationnements. On invite toutefois les gens à utiliser ceux du Cégep ou encore celui du stade de baseball [Amédée-Roy] », explique Sylvie Fortier, directrice aux opérations de l'équipe sherbrookoise.

Rappelons que La Tribune révélait vendredi qu'une moyenne de dix-huit constats d'infraction pour stationnement interdit est remise lors des matchs locaux. Depuis le début des matchs hors saison en septembre 2014, le Service de police de Sherbrooke a donné 467 constats d'infraction.

« C'est sure que dans un monde idéal, personne n'aurait de constat, mais nous travaillons de concert avec la ville pour nous assurer que l'affichage est clair dans le périmètre du stationnement et vérification faite, je peux vous confirmer que c'est le cas », affirme Mme Fortier.

La directrice aux opérations admet que l'organisation a déjà reçu des plaintes de partisans ayant découvert une contravention sur leur pare-brise. Elle estime néanmoins que cela n'affecte pas l'assistance du club.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer