Aéroport: Dusseault et Rousseau répliquent

Les députés fédéraux Pierre-Luc Dusseault et Jean Rousseau répliquent aux... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les députés fédéraux Pierre-Luc Dusseault et Jean Rousseau répliquent aux attaques formulées à leur endroit dans le dossier de l'aéroport de Sherbrooke.

Pierre-Luc Dusseault... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Pierre-Luc Dusseault

Archives La Tribune

Dans un communiqué commun, les élus du NPD rejettent le blâme sur l'inaction du gouvernement conservateur pour les aéroports non désignés, comme celui de Sherbrooke.

Les députés néo-démocrates de Sherbrooke et de Compton-Stanstead sont revenus à la charge à la Chambre des communes pour connaître l'état des travaux de la ministre des Transports Lisa Raitt.

«En juin 2013, la ministre avait promis d'étudier la possibilité d'établir un mécanisme permettant aux aéroports non désignés et à faible risque, comme l'aéroport de Sherbrooke, d'obtenir des services de contrôle de sûreté selon le principe du recouvrement des coûts, a questionné M. Dusseault. Un an et demi plus tard, où est rendu ce dossier?»

«La population et les élus locaux en ont fait une priorité. Mais les conservateurs refusent de bouger.»


Jean Rousseau... (Archives La Tribune) - image 3.0

Agrandir

Jean Rousseau

Archives La Tribune

Les députés ont profité de la rentrée parlementaire à Ottawa pour continuer à mettre de la pression sur le gouvernement conservateur sur ce dossier que le NPD estime prioritaire pour la région estrienne.

«On parle de ce projet depuis des années. La population et les élus locaux en ont fait une priorité. Mais les conservateurs refusent de bouger. Pourquoi les conservateurs négligent ainsi le développement économique et la création d'emploi chez nous, en Estrie?» a demandé M. Rousseau.

«L'Aéroport de Sherbrooke pourrait être un outil de développement extraordinaire pour la région s'il pouvait accueillir des vols commerciaux», a ajouté Jean Rousseau.

«Paroles en l'air»

La fin de semaine dernière, la préfète du Haut-Saint-François, Nicole Robert,a incité M. Rousseau à mettre plus d'effort pour accentuer la pression  sur Ottawa.

Jeudi, lors d'une visite dans la région sherbrookoise, Justin Trudeau, le chef du PLC, a soutenu à La Tribune que la région a besoin d'une «voix forte» à Ottawa pour faire avancer le dossier.

Pour le duo Dusseault et Rousseau, M. Trudeau a lancé «des paroles en l'air et refuse de s'engager pour la région».

«Le chef du NPD, Tom Mulcair, a mis tout son poids derrière» ses députés  dans le dossier de l'aéroport de Sherbrooke», ajoute-t-il dans un communiqué de presse.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer