Pluie de constats d'infraction aux matchs du Phoenix

Une moyenne de dix-huit constats d'infraction pour stationnement interdit est... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une moyenne de dix-huit constats d'infraction pour stationnement interdit est remise lors des matchs locaux du Phoenix de Sherbrooke.

Martin Carrier... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Martin Carrier

Archives La Tribune

Depuis le début des matchs hors saison en septembre 2014, le Service de police de Sherbrooke a donné 467 constats d'infraction. Lors du match de mercredi dernier contre Drummondville, ce sont 23 billets pour stationnement dans des zones illégales qui ont été remis à des partisans du Phoenix de Sherbrooke ou aux utilisateurs du Centre multisport Roland-Dussault.

« Tout le monde doit respecter la signalisation pour le stationnement. Le problème n'est pas le manque d'espace de stationnement à cet endroit, mais que les gens se stationnement à peu près n'importe où », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

Il signale que les automobilistes qui se stationnent au Plateau Sylvie-Daigle garent leur véhicule dans les espaces réservés aux autobus, aux chauffeurs de la Société de transport de Sherbrooke, aux personnes handicapées ou aux services d'urgence.

« Les gens voudraient se stationner le plus près possible de l'entrée. Il faut que les gens comprennent qu'ils doivent se garer de façon adéquate dans les espaces autorisés », mentionne Martin Carrier.

Certains automobilistes créent des espaces perpendiculaires entre deux rangées de véhicules ou se garent sur les terre-pleins près du palais des sports.

« Ces comportements finissent par engendrer d'autres problématiques. Certains automobilistes ne peuvent plus sortir de leur espace de stationnement et la circulation est entravée. C'est particulièrement un problème pour les services d'urgence », mentionne l'agent Carrier.

«Des patrouilleurs sont présents à tous les matchs pour faire respecter la signalisation concernant le stationnement.»


Ce dernier mentionne que le problème se répète match après match depuis le mois de septembre.

« Des patrouilleurs sont présents à tous les matchs pour faire respecter la signalisation concernant le stationnement. Les utilisateurs du Plateau Sylvie-Daigle ont assez de place pour se garer dans les endroits autorisés. Les automobilistes peuvent prendre quelques minutes de plus pour se garer de façon légale et éviter ce type de contravention », rappelle Martin Carrier du SPS.

Le montant des contraventions peut varier de 33 $ pour s'être garé dans un endroit interdit à plus de 162 $ pour s'être stationné dans un endroit réservé aux personnes handicapées.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer