Six autobus hybrides font leur apparition

Les autobus hybrides font leur apparition à la Société de transport de... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les autobus hybrides font leur apparition à la Société de transport de Sherbrooke (STS). Six véhicules LFS HEV de la firme Nova Bus font maintenant partie de la flotte de la STS.

L'acquisition de ces véhicules hybrides est rendue possible grâce à une aide financière de 2,2 millions de dollars provenant du Fonds fédéral de la taxe sur l'essence et d'une contribution du gouvernement du Québec. Ce montant représente 85 pour cent du coût d'achat.

Comme huit autres sociétés de transport du Québec, la STS a fait le choix de l'électrification des transports et les technologies de propulsion hybride, commente Bruno Vachon, président de la STS.

L'acquisition de ces autobus en 2014 fait partie d'une commande unifiée des neuf sociétés de transport du Québec au terme de laquelle la STS aura acquis en tout 32 autobus, soit 36 pour cent du parc en 2018.

Ce mode de propulsion représente un excellent moyen d'améliorer le bilan environnemental, tout en offrant une qualité de service aux clients du transport urbain, a-t-il soutenu.

«Comparativement aux autobus entièrement propulsés au diesel, les autobus hybrides LFS HEV offrent des économies de carburant pouvant aller jusqu'à 30 pour cent, ainsi qu'une réduction équivalente des émissions de gaz à effet de serre», annonce un communiqué de presse. «L'exploitation de ce type de véhicules permettra à la STS de diminuer sa consommation de carburant fossile en plus d'être bénéfique pour la qualité de l'air».

«Ligne de vie»

Techniquement, l'autobus est doté d'un système hybride en série, ce qui signifie que la propulsion est toujours effectuée grâce au moteur électrique. «Le moteur diesel sert uniquement à produire l'énergie nécessaire pour recharger les batteries», écrit-on.

«Le rendement prévu est de 48 litres pour chaque 100 kilomètres comparativement aux 65 litres du modèle précédent», ajoute M. Vachon.

«Cette nouvelle technologie apporte également des changements opérationnels. De nouveaux équipements ont été ajoutés au garage comme une ligne de vie pour sécuriser les travailleurs lors des travaux sur le toit de l'autobus et un treuil pour manipuler les batteries en toute sécurité.»

Cette ligne de vie sert à l'entretien de composantes majeures qui sont positionnées sur le toit, dont deux unités de refroidissement, un système de contrôle de la propulsion et un système de stockage d'énergie (batterie).

«Des ateliers de formation ont été donnés aux employés de l'entretien au niveau des mesures de sécurité à prendre pour éviter tout risque d'accident, de même qu'à tous les chauffeurs pour se familiariser avec le nouveau véhicule», dit M. Vachon.

«Au-delà des aspects techniques, la clientèle pourra constater des améliorations à la qualité de service du fait que le véhicule LSF HEV est plus silencieux et qu'il permet des accélérations et des freinages plus en douceur. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer