Exclusif

La conjointe du maire candidate du PLC

Marie-Claude Bibeau...

Agrandir

Marie-Claude Bibeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) La conjointe du maire de Sherbrooke se lance en politique fédérale. Marie-Claude Bibeau entend porter les couleurs du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Compton-Stanstead aux prochaines élections.

« Je n'ai jamais été militante, mais j'ai toujours eu un intérêt pour la politique, dit-elle. Ça fait longtemps que je pense à me présenter, mais mon fils était trop petit. Maintenant qu'il est plus grand - il va avoir 16 ans -, je suis prête à y aller. »

Marie-Claude Bibeau est connue comme directrice du Musée de la nature et des sciences depuis 2008.

Cette Sherbrookoise d'origine, résidante de Rock Forest, est aussi bien ancrée dans la région de Compton. Copropriétaire du Camping de Compton depuis 15 ans, elle y a résidé de nombreuses années et s'est impliquée de près dans la communauté, entre autres à l'école Louis-St-Laurent, au comité de relance de la municipalité, dans la Vallée-de-la-Coaticook, et dans la relève du Collège Rivier.

« J'ai beaucoup participé à la vie de cette partie-là de la circonscription. Ça me semblait naturel de me présenter dans Compton-Stanstead », précise-t-elle, en entrevue avec La Tribune.

D'autant plus, soulignera-t-elle également, que la circonscription de Sherbrooke est bien représentée au PLC avec Tom Allen, qu'elle a côtoyé dans l'organisation des Jeux du Canada - Sherbrooke 2013 où elle a agi comme directrice de l'accréditation.

Rouge et bleu

Son saut en politique chez les libéraux fédéraux ne manquera pas de faire jaser, puisqu'elle est la conjointe d'un péquiste notoire, Bernard Sévigny, qui est maire de Sherbrooke depuis 2009.

« Bernard a ses convictions et j'ai les miennes, réplique-t-elle en riant. Ça ne nous empêche pas de nous encourager mutuellement dans nos projets. Et même si ses allégeances sont connues, il s'est toujours efforcé de rester neutre publiquement depuis qu'il est maire et ça ne changera pas. »

Le parti de Justin Trudeau, ajoutera-t-elle plus sérieusement, elle l'a choisi « parce qu'(elle) partage les valeurs de la nouvelle génération de libéraux, une équipe qui demeure la seule véritable alternative au gouvernement de Stephen Harper ».

Outre son apport au développement de l'industrie touristique et du secteur culturel de la région, soulignons que Mme Bibeau a à sa feuille de route une dizaine d'années d'expérience en gestion de projets internationaux, après avoir débuté sa vie profesionnelle à l'ACDI à Ottawa.

Pour se présenter comme candidate du parti dans Compton-Stanstead, elle devra d'abord remporter l'investiture qui doit avoir lieu probablement en avril, en vue des élections prévues en octobre. Au moins deux autres candidats seraient sur les rangs, à ce moment-ci, dont Maximilien Roy qui a fait part officiellement de ses intentions.

La circonscription de Compton-Stanstead est actuellement représentée par le néo-démocrate Jean Rousseau, qui a ravi le siège de la bloquiste France Bonsant en 2011. M. Rousseau a annoncé qu'il solliciterait un second mandat.

Outre l'arrondissement de Rock Forest-St-Élie-Deauville et la MRC de Coaticook, la circonscription touche grosso modo à la MRC du Haut-Saint-François, à une partie du Memphrémagog et à Lennoxville.

En déplacement à l'extérieur du pays pour quelques jours, le maire Bernard Sévigny n'était pas disponible pour commenter cette annonce de sa conjointe.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer