Édifice Expo-Sherbrooke: le projet chemine à pas de tortue

Le complexe familial coopératif prévu dans l'ancien édifice d'Expo-Sherbrooke... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le complexe familial coopératif prévu dans l'ancien édifice d'Expo-Sherbrooke n'ouvrira pas ses portes en 2015. La population devrait néanmoins avoir accès à un premier prototype de module de jeux construit en collaboration avec les étudiants de génie de l'Université de Sherbrooke.

Bernard Beaupré... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Bernard Beaupré

Archives La Tribune

Bernard Beaupré, coordonnateur général du CPE coopératif le Bilboquet, pilote le projet. «Nous voulons que 2015 soit l'année de concrétisation du projet. Nous travaillons à créer un guichet unique.»

Rappelons que le complexe familial coopératif sera un parc intérieur, sous le thème du vent, qui sera conçu pour les enfants de 0 à 8 ans. Il favorisera les saines habitudes de vie chez les jeunes. Il doit offrir, outre des jeux, une programmation éducative et sportive, des services reliés à la santé et un service de location de salles pour des conférences et des fêtes d'enfants.

Pour expliquer la lenteur de la progression du projet, l'an dernier, M. Beaupré cite la disponibilité du personnel. «Nous sommes une coopérative et tout le monde travaille à temps plein ailleurs. Nous travaillons aussi avec plusieurs organismes, dont la Corporation de développement économique communautaire (CDEC), où il y a eu beaucoup de changements l'an dernier. Le fait de ne pas avoir de ressource à temps plein fait que c'est plus long pour faire arriver les choses.»

Le projet ne se trouve toutefois pas au point mort, tient à préciser M. Beaupré. «Il y a beaucoup de choses qui se font, mais nous ne pouvons pas en parler pour le moment. Il serait surprenant de voir des travaux commencer en 2015, mais les ententes, notamment pour le financement, devraient être conclues et nous pourrons dévoiler un premier prototype à l'automne. Le plus gros du financement viendra de la Ville, alors ce sont eux qui attacheront le calendrier de réalisation.»

Le recrutement de membres pour la coopérative sera lancé plus activement au courant de l'année également.

Avant la prochaine élection

Bernard Beaupré estime que le complexe devra nécessairement ouvrir ses portes en 2016 ou en 2017. «Il y a déjà eu deux élections municipales depuis le début du projet. Chaque fois, c'est une peu à recommencer. Il ne faudrait pas que ça se rende à une autre élection. La population manifeste depuis longtemps le besoin d'installations à l'abri des intempéries.»

Plusieurs acteurs avaient déjà accordé leur confiance au projet. La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke a renouvelé cette confiance mardi soir lors du conseil des commissaires.

Selon le plan d'affaires élaboré en 2011, l'investissement total nécessaire pour la réalisation du complexe est estimé à 2,6 M$ dont la principale part, 1,18 M$, serait consacrée à la remise en état de l'immeuble. Puisque l'infrastructure appartient à la Ville de Sherbrooke, celle-ci serait assumée par la Ville et facturée par la suite au complexe sous forme de loyer.

L'étude de marché estime que les revenus annuels seraient de 959 000 $, soit 610 000 $ en frais d'entrée et 225 000 $ en location de locaux et de salles. Les dépenses annuelles seraient quant à elles de 945 000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer