Le dépôt du plan directeur des parcs nature tarde

Denis Bernier... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Denis Bernier

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Le dépôt du plan directeur des parcs nature, sous l'égide de Destination Sherbrooke, tarde. Annoncé pour l'automne, il est toujours l'objet de modifications dans les bureaux de l'organisme paramunicipal. La présentation du plan aux élus est prévue d'ici le mois de mars.

« Le plan directeur des parcs nature a été déposé au C.A. de Destination Sherbrooke comme prévu cet automne. Il a été accueilli favorablement dans sa forme et ses grandes orientations. Quelques modifications devront par contre être faites avant le dépôt au conseil municipal et la présentation publique », explique Denis Bernier, directeur général de Destination Sherbrooke.

Il y a maintenant presque un an qu'un document de réflexion concernant les parcs nature avait été déposé au conseil municipal. On expliquait alors que Destination Sherbrooke « veut faire vivre des expériences liées au plein air urbain dans un cadre distinctif, original et audacieux ».

Deux consultations publiques avaient été tenues en mars pour contribuer à l'élaboration d'un plan directeur dont l'objectif serait de « faire rayonner Sherbrooke par la mise en valeur et le développement durable d'attraits touristiques ». En 2020, Sherbrooke souhaite être reconnue comme la destination urbaine des Cantons-de-l'Est et une ville phare du tourisme au Québec. Destination Sherbrooke souhaite développer, préserver, animer, gérer et promouvoir les espaces naturels qui lui sont confiés pour en faire un réseau de parcs récréotouristiques.

Le C.A. de Destination Sherbrooke, bien qu'il ait accueilli positivement les suggestions contenues dans le plan directeur, a demandé que les initiatives proposées soient chiffrées. L'équipe de développement de Destination Sherbrooke travaille donc à apporter les modifications demandées.

Présentation publique

M. Bernier rappelle toutefois que le plan directeur « ne constitue pas un plan d'affaires » et que le financement des activités ou des aménagements des parcs nature dépendra de l'implication du privé et des subventions auxquelles la Ville sera admissible.

À la suite du dépôt du plan directeur, Destination Sherbrooke souhaite tenir une séance d'information publique pour informer les citoyens de ses orientations.

Les parcs nature sont répartis en huit pôles qui suivent les axes de la rivière Magog et de la rivière Saint-François. Y sont inclus le lac Magog, le parc Lucien-Blanchard, le mont Bellevue, le lac des Nations, les étangs de la Saint-François, le parc Réal-D.-Carbonneau, le bois Beckett et le parc de la Rive.

En 2014, un contrat de 20 000 $ avait été confié au Musée de la nature et des sciences pour la réalisation du plan directeur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer