Les pompiers de Sherbrooke visent un premier rang mondial

L'équipe Fire Fighters Combat Challenge 2014 du Service... (Photo fournie)

Agrandir

L'équipe Fire Fighters Combat Challenge 2014 du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke est composée de Jonathan Talbot, Hans Gheller, Charles Roy, Tommy Busque et François Poulin.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Détenteur de la 7e place au dernier championnat mondial, l'équipe de Fire Fighters Combat Challenge du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) vise le premier rang mondial en 2015.

Hans Gheller, Charles Roy, Tommy Busque, Jonathan Talbot et François Poulin souhaitent répéter l'exploit réalisé par leurs confrères sherbrookois en 1999 et 2000.

«Nous visons au moins le top 3 c'est certain. Cette année, nous l'avons raté de quatre secondes. Chacun des membres souhaite aussi abaisser sa marque sur le parcours individuel», explique l'un des membres de l'équipe, Hans Gheller.

L'équipe sherbrookoise qui participe aux compétitions réputées pour être les «deux minutes les plus intenses du sport» lorsque réalisée individuellement, vise à abaisser leur marque d'une minute et onze secondes réalisée au championnat mondial qui s'est tenu à Phoenix en Arizona.

«Chaque membre de l'équipe possède sa spécialité. Nous sommes tous capables d'abaisser notre temps. Nous misons aussi sur une amélioration lors des transitions pour aller chercher les secondes qui nous manquent», inique Hans Gheller.

Chacun des membres réalise aussi le parcours individuellement lors des compétitions régionales, canadiennes et mondiales. Le parcours consiste à monter une tour, tirer un poids jusqu'en haut, redescendre les escaliers, pousser un poids à l'aide d'une masse, tirer un mannequin avant de réaliser un parcours en slalom puis viser une cible avec le boyau d'extinction. Les pompiers de Sherbrooke réalisent le parcours en des temps variant d'une minute 27 secondes à une minute 42.

«C'est devenu une tradition à Sherbrooke de participer à ces compétitions. Nous pratiquons ce sport en dehors de nos heures de travail en investissant notre temps et notre argent. Ce type de parcours nous tient en forme et nous permet d'être plus efficaces lors des interventions que nous réalisons comme pompiers», soutient Hans Gheller.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer