17 000 $ pour le dernier voyage d'Arturo

Près de 17 000 $ ont été amassés pour rapatrier la dépouille d'Arturo Sanchez... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Près de 17 000 $ ont été amassés pour rapatrier la dépouille d'Arturo Sanchez auprès des membres de sa famille à Cuba.

Un dernier hommage a été rendu au Cubain, dimanche au Loubards. Un rassemblement au cours duquel entre 300 et 400 collègues et amis ont échangé de bons souvenirs partagés avec leur copain disparu trop tôt, la semaine dernière, à l'âge de 32 ans.

Rappelons que la communauté latine de Sherbrooke, les amis et les collègues d'Arturo avaient combiné leurs efforts depuis qu'ils ont appris la triste nouvelle de son décès afin d'amasser des fonds qui permettraient de retourner le Cubain auprès des siens.

«C'était très touchant de voir tous ces gens réunis en l'honneur d'Arturo. Il y avait beaucoup de solidarité entre tous ses amis issus de différentes communautés. Bien sûr, il y avait la communauté cubaine, mais aussi la communauté colombienne et québécoise qui avaient toute en commun leur amitié pour Arturo. C'était magnifique», raconte le propriétaire du Loubards et ancien employeur d'Arturo Sanchez, Christian Fournier.

Le rapatriement du corps d'Arturo Sanchez à Las Tunas, ville cubaine à 70 km de Holguin, aura lieu vers le 15 janvier. «Le corps d'Arturo Sanchez aurait pu être incinéré et rapatrié dans une urne à moindre coût, mais c'était vraiment très important pour les proches d'Arturo, qui sont très religieux, de pouvoir voir Artuto une dernière fois et c'est ce qu'on pourra leur offrir», explique M. Fournier.

Des frais de près de 6000$ sont nécessaires pour le transport de la dépouille de l'hôpital à la coopérative, puis de la coopérative à l'aéroport de Montréal, les frais administratifs, l'embaumement, le cercueil scellé, les frais de vol jusqu'à la Havane. Il restera à débourser pour le transport du cercueil de l'aéroport jusqu'à la ville des parents. 

 «Comme la famille d'Arturo est démunie, elle ne pouvait assumer ces frais», explique M. Fournier, ajoutant que tout surplus d'argent amassé lors de cette collecte sera remis aux membres de la famille Sanchez.

«Arturo était aussi le soutien financier de sa famille. Il envoyait toujours une portion de sa paie aux siens, alors sa famille perd ce soutien également», précise-t-il.

Sur la page Facebook «En hommage à Arturo Sanchez», les messages continuent d'affluer.

Au bar de la rue Frontenac où Arturo Sanchez travaillait depuis près de cinq ans, la soirée s'est terminée avec la musique du groupe Habana Café. Les amis réunis ont pu danser sur les rythmes latins et boire un verre en honneur d'Arturo. «La musique festive était à l'image d'Arturo», témoigne M. Fournier soulignant que les amis du disparu, dont Amélie Fortin qui a amassé à elle seule 2000$, sont très heureux qu'Arturo puisse être mené à son dernier repos en sol cubain, sa terre d'origine, près de sa famille.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer