Une collection de crèches à Beauvoir

Le père Michel Bouffard... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Le père Michel Bouffard

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) Le père Michel Bouffard, qui dirige le Sanctuaire de Beauvoir, a une collection de 300 crèches, ainsi qu'un ensemble tout aussi imposant de villages de Noël. Disons que quand vient le temps d'organiser une exposition, il se retrouve avec l'embarras du choix plus qu'autre chose.

« C'est une amie qui avait une collection de crèches qui m'en a donné une un jour. J'ai commencé à grossir ma collection, et lorsqu'elle est décédée, j'ai hérité de ses crèches et villages de Noël. Depuis, j'ai au moins doublé la collection! » lance en souriant celui qui s'est fait donner au fil des ans plusieurs pièces.

Il s'agit donc de choisir, chaque année, une thématique pour faciliter le choix des oeuvres exposées. Cette année, c'est « La paix dans nos maisons », et on s'est concentrés sur les crèches et villages canadiens. Ainsi, on retrouve dans l'exposition des classiques canadiens-français, mais aussi des crèches inuites et amérindiennes, tout comme des villages du Canada anglais.

« J'espère que l'exposition amènera de l'émerveillement aux gens, que ça leur fera retrouver le sens de Noël, leur coeur d'enfant. Avec tout ce qu'il y a de violence qu'on entend, on peut retrouver un peu de paix en rentrant ici. Oui, ça va mal dans le monde, mais il y a d'autres choses qui se passent aussi », affirme le père Bouffard.

Même si elle ne présente qu'une fraction de sa collection, l'exposition est dense. On y retrouve notamment une impressionnante montagne sur laquelle s'élancent des skieurs - « notre mont Orford! », blague le père Bouffard -, une section dédiée aux enfants avec un train électrique ainsi que des crèches en tricot ou encore en paille tressée.

On peut faire le tour de l'exposition plusieurs fois; on y remarquera toujours un petit détail qui nous avait échappé auparavant. L'homme qui pêche sur la glace, vous l'aviez remarqué? Et le canot dans la rivière du village de Noël amérindien? Vous aviez aperçu, le sapin qui pousse dans une serre intérieure dans le grand village?

L'exposition se tient dans la cafétéria du Sanctuaire de Beauvoir jusqu'au 18 janvier. L'endroit est ouvert du lundi au vendredi de 11 h 30 à 16 h, le samedi de 13 h à 16 h et le dimanche de 11h à 17h. On suggère de laisser une offrande de 5 $ par personne ou 10 $ par famille à l'entrée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer